Et si vous laissiez Alexa prendre le contrôle de votre maison ?

Et si vous laissiez Alexa prendre le contrôle de votre maison ?

Mis à jour le
min de lecture

Que se passerait-il si les intelligences artificielles étaient capables de deviner chacun de nos comportements, jusqu’à prendre des décisions à notre place ? Avec la mise à jour de sa fonctionnalité Alexa Hunches, Amazon continue de perfectionner sa technologie et donne la possibilité à son IA de contrôler la maison connectée. Comment ? En anticipant les besoins de l’utilisateur grâce à l'apprentissage de ses habitudes.

  • En bref : Alexa Hunches, l’intelligence artificielle aux manettes
  • Amazon continue de perfectionner son intelligence artificielle, Alexa ;
  • Dans le but de la rendre toujours plus utile, pratique et autonome, l’entreprise développe de nouvelles fonctionnalités ;
  • Ces fonctionnalités se concentrent sur la capacité de l’IA à interagir avec les utilisateurs, mais surtout à anticiper leurs besoins et envies, jusqu’à la proactivité ;
  • Début 2021, Amazon a donc officiellement commencé à déployer la mise à jour de Hunches, qui lorsqu’elle est activée, permet à Alexa d’agir de manière proactive en fonction d’« intuitions » ;
  • Concrètement, en apprenant des habitudes de l’utilisateur, l’IA est capable d’anticiper ses besoins et comportements, pouvant réaliser des actions intelligemment sans avoir à demander : éclairage, chauffage, volets, etc.

Amazon Alexa : une maison toujours plus intelligente

Avec le temps et les mises à jour, la maison connectée ne cesse de se perfectionner. Désormais, les assistants vocaux font pleinement partie de nos quotidiens, nous permettant d’organiser notre temps différemment et d’automatiser le contrôle de nos habitations. Alors que la démocratisation est en marche, l’offre continue de s’enrichir.

La gamme d’enceintes intelligentes Amazon Echo (Echo, Echo Dot, Echo Show) domine le marché domotique. Accessibles, faciles d’utilisation, ces équipements n’ont plus besoin de faire leurs preuves. Ils intègrent l’intelligence artificielle – ou IA – du géant de l’e-commerce, Alexa. Si la domotique permet par exemple de créer des scénarios automatisés pour la gestion de la maison intelligente, de procéder au contrôle des objets par commande vocale, elle évolue également grâce à une caractéristique spécifique : l’apprentissage permanent.

De nombreux équipements connectés apprennent peu à peu des habitudes de leur utilisateur jusqu’à pouvoir deviner ses futures actions, lui permettant d’en automatiser certaines s’il le souhaite. Cette capacité d’apprentissage est certes importante, mais évidemment perfectible.

Pour les assistants vocaux, ceux-ci ne sont pas encore aptes à parfaitement anticiper les besoins des consommateurs et à prendre des décisions sans leur accord. Néanmoins cela est inévitablement voué à changer.

Toujours dans l’optique de perfectionner son intelligence artificielle, Amazon a donc décidé de poursuivre le développement d’une de ses fonctionnalités : Alexa Hunches (soit « intuitions » en français). Si celle-ci existe depuis 2018, elle restait soumise à certaines contraintes. Hunches permettait de suggérer des actions intelligentes, mais ne prenait jamais seule l’initiative de les réaliser sans l’aval de l’utilisateur.

En novembre 2020, Amazon avait déjà annoncé travailler à l’amélioration de son IA afin de rendre les échanges entre machine et consommateurs plus humains. L’entreprise avait alors dévoilé quelques nouvelles fonctionnalités, donc la capacité d’Amazon Alexa à anticiper les requêtes des utilisateurs.

Alexa Hunches : quand l’intelligence artificielle prend son indépendance

Lors de ses annonces en novembre 2020, Amazon avait ainsi détaillé sa démarche dans un billet de blog, notamment concernant l’usage du deep learning pour que son intelligence artificielle puisse réaliser des suggestions plus précises, et que de fait, les échanges avec l’utilisateur soient plus fluides. Non seulement il s’agissait donc de permettre à Alexa d’anticiper les demandes, mais également de comprendre les demandes « implicites » de l’utilisateur dès la première question posée.

Cela était déjà ambitieux (ou angoissant, diront certains), mais ne donnait pas la possibilité à Alexa de prendre des initiatives. Généralement, si l’IA arrive à la conclusion qu’il serait préférable de baisser le chauffage ou d’éteindre la lumière, elle demande à l’utilisateur avant de choisir s’il souhaite le faire ou non. Mais, grâce à la mise à jour de Hunches, Alexa peut agir de manière proactive et intelligente, en apprenant des habitudes de son utilisateur.

Par exemple, si celui-ci se lève tous les jours à la même heure, allume la lumière et baisse son chauffage au réveil, Alexa sera en mesure de collecter ces informations, de les analyser, et d’anticiper l’action afin de l’automatiser sans besoin d’intervention humaine. Le robot-aspirateur est activé tous les dimanches à 10 heures ? Alexa se chargera du ménage et déclenchera l’appareil d’elle-même ! Et ainsi de suite.

À terme, si le consommateur dispose d’un véritable écosystème domotique chez lui, et que l’IA s’avère vraiment performante, il pourrait bien laisser à Alexa le contrôle de toute sa maison. On est ainsi loin des débuts de Hunches, qui avait un rôle bien moins invasif en ayant des intuitions sur des choses aussi anodines qu’une lumière allumée après la sortie du domicile, qu’elle suggérait donc de l’éteindre à distance.

Notons enfin que si l’annonce officielle de la mise à jour d’Alexa Hunches est apparue dans la presse spécialisée fin janvier 2021 suite à la publication d’une vidéo officielle, un post avait été publié par Amazon en décembre dernier sur le blog destiné aux développeurs. Il était alors expliqué que grâce à cette fonctionnalité, les consommateurs auraient à moins se préoccuper au quotidien, leur permettant de « consacrer leur temps à des choses plus significatives ». Un sentiment noble, a priori. Mais pour certains, donner une telle liberté à une IA ressemble sans doute plus à un épisode de Black Mirror qu’à un réel progrès.

Notons que pour les utilisateurs inquiets, craignant pour leurs données et leur sécurité, il est possible de désactiver la fonctionnalité à l’envi.

Comme souvent, le lancement des nouveautés commence dans la langue de Shakespeare. La mise à jour d’Alexa Hunches est donc disponible en anglais, mais devrait certainement être déployée dans d’autres langues sou peu.

Alexa Hunches : de la suggestion à l’actionPour l’instant, Alexa Hunches en est à ses débuts, mais l’on constate qu’en seulement quelques années, la technologie s’est largement perfectionnée. À ce jour, il n’est a priori pas possible d’en profiter avec n’importe quel appareil connecté, essentiellement les éclairages, les thermostats ou encore les serrures.

Partager cet article !