Thermostat connecté : comment bénéficier de l’aide de l’État ?
© tado°

Thermostat connecté : comment bénéficier de l’aide de l’État ?

Publié le
min de lecture

Toujours en vue d’accompagner les Français vers plus de sobriété énergétique, le gouvernement a décidé de leur offrir un coup de pouce afin de faciliter l’installation d’un thermostat programmable et connecté chez eux. Qui a droit à cette aide ? Jusqu’à quand ? De quel montant est-elle ? Est-elle disponible pour tous les systèmes de chauffage ? Selectra vous explique tout.

Économies d’énergie : tous les avantages du thermostat connecté

L’augmentation du prix de l’énergie impacte tous les Français et, en cette période hivernale, impossible de se passer de chauffage. Alors, comment économiser tout au long de l’année ? Les bénéfices du thermostat connecté sont bien connus.  Cet appareil a de multiples fonctionnalités d’automation et de gestion, lesquelles permettent à la fois de consommer moins d’énergie et de faire des économies.

alt
© Netatmo

En effet, un thermostat connecté simplifie le contrôle du chauffage dans la maison en la rendant plus intelligente. Il facilite par exemple la création de zones de chauffe individuelles ou encore l’ajustement de la température du domicile en temps réel selon la météo ou la géolocalisation. Bien sûr, ce type d’équipements embarque également de nombreuses options de programmation en fonction des habitudes des habitants du logement et des caractéristiques de ce dernier. En outre, un thermostat connecté est gérable à distance depuis son smartphone.

Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), « le chauffage représente 66 % des dépenses énergétiques d’un logement », et un thermostat connecté peut faire réaliser jusqu’à 15 % d’économies sur sa facture. Néanmoins, un tel équipement représente souvent un investissement financier important, que tout le monde ne peut pas se permettre.

L’Ademe rappelle qu’il faut compter en moyenne entre 60 euros et 250 euros pour le thermostat et entre 150 euros et 300 euros pour son installation.

En cette fin d’année, le gouvernement a donc lancé son « Plan thermostat » afin d’inciter les Français à installer un thermostat connecté dans leur domicile. Ce nouveau coup de pouce fait suite à une grande campagne nationale de communication qui avait commencé à l’hiver 2022 pour plus de sobriété énergétique, et en vue de réduire notre consommation de 10 % sur les deux années suivantes par rapport à 2019.

La mise en place d’une aide financière afin de faciliter l’obtention et l’installation d’un thermostat chez soi est ainsi la continuation logique de cette démarche gouvernementale. Nommée « Coup de pouce pilotage connecté du chauffage pièce par pièce », celle-ci est accessible jusqu’au 31 décembre 2024.

Suite à la publication d’un décret au Journal officiel le 8 juin 2023, en France, « un système de régulation automatique de la température de chauffage par pièce dans tous les logements » sera obligatoire à partir du 1er janvier 2027. Cela signifie qu’il faudra au minimum disposer d’une solution permettant la programmation de la température dans le domicile.

« Plan thermostat » : tout ce qu’il faut savoir pour bénéficier de l’aide de l’état

alt
© Nest

Les critères d’obtention de l’aide de l’état pour son « Plan thermostat » sont très ouverts : propriétaires et locataires y ont droit, quel que soit le type d’énergie et sans aucune condition de revenus. Celle-ci s’adresse donc à la plupart des Français. Toutefois, il est impératif que la construction de leur logement ait été terminée depuis plus de deux ans, et que ce dernier utilise un système de chauffage individuel (soit 85 % des logements en France, selon Le Parisien).

De plus, l’installation du thermostat doit obligatoirement être effectuée par un professionnel dont l’entreprise est signataire de la charte « Coup de pouce pilotage connecté du chauffage pièce par pièce » (la liste des signataires est disponible ici, et sera régulièrement mise à jour).

Le montant de l’aide financière est variable : plus la surface chauffée est grande, plus celle-ci augmente. Ainsi, elle commence à 260 euros pour les logements de moins de 35 m2, et peut aller jusqu’à 624 euros pour les logements de plus de 130 m2.

Taille de la surface chauffée dans votre logementMontant de l’aide financière proposée
Inférieure à 35 m2260 €
Entre 35 et 60 m2312 €
Entre 60 et 70 m2364 €
Entre 70 et 90 m2416 €
Entre 90 et 110 m2520 €
Entre 110 et 130m2572 €
Supérieure à 130 m2624 €

Source : « Une aide financière pour installer un thermostat connecté et réduire vos dépenses en énergie », 05/12/2023, www.service-public.fr.

Dans son communiqué officiel, le gouvernement conseille de procéder en cinq temps pour bénéficier de la prime :

  1. Comparez les offres disponibles : cela permet de trouver la solution de chauffage adaptée à vos besoins ;
  2. Acceptez l’offre qui vous convient : après réflexion il est temps de s’engager ;
  3. Signez le devis pour les travaux : assurez-vous qu’il soit conforme aux exigences de la charte ;
  4. Faites installer votre thermostat : les travaux sont en général rapides et sont réalisés en quelques heures ;
  5. Procurez les documents nécessaires à l’entreprise : dont la facture ou encore une attestation sur l’honneur.

Ensuite, si ce processus est respecté ainsi que les conditions mentionnées dans la charte d’engagement, vous recevrez laide par virement ou par chèque. Dans certains cas spécifiques, il peut être convenu avec le professionnel de déduire directement le montant de la prime sur la facture.

Dans le doute, il est également possible de simplement contacter votre fournisseur d’énergie, lequel sera à même de vous orienter et de vous dire comment procéder. Il sera le meilleur référent à votre disposition pour vous aider à trouver des professionnels participants afin de faire établir des devis.

Attention, pour avoir droit à votre aide, il faut impérativement que la facture stipule des informations clés, comme l’installation du thermostat ainsi que son niveau de performance, est-il rappelé.

Partager cet article !