Sigfox : pourquoi le lancement de la première hacker house française est-il significatif ?

Pour l’entreprise française Sigfox, l’avenir semble radieux. Mi-juin 2019, elle s’est imposée comme une pionnière en lançant la première hacker house de France, à Paris. Une formation gratuite permettant à la fois d’accompagner les futures générations et de proposer aux entreprises des solutions domotiques répondant à des problématiques diverses.

Opérateurs de réseaux domotiques : la réussite Sigfox

La démocratisation de la domotique passe aussi par la création de réseaux dédiés et spécifiques. L’entreprise Sigfox, fournisseuse du réseau IoT longue portée bas débit 0G, est l’une des seules à couvrir ce champ d’activité en France. Et ses ambitions sont grandes puisqu’elle désire connecter un milliard d’objets à son réseau dans les quatre années à venir.

À l’approche de la période estivale, l’opérateur de télécommunications basé à dans la banlieue toulousaine, à Labège, a célébré l’inauguration de la première hacker house de France. Sous la responsabilité de Maxime Schasht et située au cœur du 17e arrondissement parisien, avenue de Wagram, cette structure atteste de la vitalité du secteur de l’innovation dans le pays. Une suite logique pour Sigfox, qui veut rendre ce genre de programmes accessibles partout dans le monde. Avec ses quelque 400 partenariats universitaires à travers le monde, Sigfox veille ainsi sur la nouvelle génération qui redessinera le paysage de la tech de demain.

La hacker house de Sigfox accueille un hackathon sur trois mois. En quoi cela consiste-t-il ? Il s’agit de réunir des groupes de personnes, souvent des développeurs, sur une période spécifique dédiée au développement d’un projet collaboratif de programmation. Celui de Sigfox se dispute entre six équipes composées de plusieurs étudiants, d’entrepreneurs de la tech venus de différents pays, et d’un ou deux mentors Sigfox pour les accompagner. Évidemment, pour toutes les équipes, chaque projet doit utiliser le réseau de l’entreprise française.

Sigfox : l’entreprise étend son réseau à l’internationalLa création de la hacker house parisienne arrive après celles lancées à San Francisco – puis déplacée à Chicago – (États-Unis) et à Taipei (Taïwan). Au total, Sigfox vise au lancement d’une cinquantaine de hacker houses à travers le monde d’ici 2022. L’entreprise se déploie peu à peu à l’international, et ouvre de nombreux bureaux, notamment à Dubai, San Francisco ou encore Singapour.

Hacker house made in France : Sigfox sur tous les fronts

Chacune des équipes de la hacker house a une mission spécifique dont le but est de développer des solutions répondant à différents défis, que ceux-ci concernent le domaine technique ou logistique. L’une d’entre elles doit par exemple exploiter le réseau de Sigfox pour la transmission en urgence de SMS, une autre se penche sur l’élaboration d’un compteur d’eau écolo, et une autre se focalise sur l’identification de zones à haut risque d’inondation afin de créer une alerte efficace pour les intervenants locaux en cas de problèmes. Le but de Sigfox est clair : il s’agit de fournir des solutions domotiques efficaces et économiquement solides aux entreprises, compatibles avec son réseau.


Les réseaux domotiques ont-ils de l’avenir ? Peuvent-ils s’imposer ?

À terme, Sigfox veut aider ces entrepreneurs et créateurs à monter leur propre start-up et de les accompagner dans la production et la commercialisation de leurs solutions domotiques. La formation est gratuite. La stratégie de l’entreprise toulousaine est assez intéressante, et plutôt maligne. Accompagner les jeunes, c’est à dire les prochaines générations de développeurs, les former, tout cela a un grand intérêt.

Mais surtout, Sigfox peut dans le même temps explorer les différentes mises en pratique de son réseau 0G et, comme l’expliquait Raouti Chehih, directeur du département adoption et évangélisation technologique chez Sigfox, d’en renforcer l’impact dans le monde réel.

La fin du hackathon aboutira le 6 septembre 2019 avec la présentation des différents projets par les équipes. Le jury ? De potentiels clients, des experts et évidemment, des investisseurs. La hacker house de Sigfox se veut multifonctionnelle, à la fois incubatrice de projets, découvreuse de talent et lieu d’apprentissage.

Hacker house Sigfox : former les meilleursCertains des membres des équipes de la hacker house Sigfox représente le futur, avec des étudiants venus d’institutions académiques prestigieuses, à l’image de l’ENSEA, de l’école Polytechnique ou même de la Sorbonne. Chaque participant a été choisi avec soin.

Mise à jour le