Transports : le ticket de métro enfin accessible sur les smartphones !

C'est une petite révolution dans le monde des transports. Plus besoin de se promener avec son carnet de tickets de métro et terminées les crises d'angoisse parce que vous avez oublié pour la énième fois votre pass Navigo... En Île-de-France, la RATP met en place dès maintenant le ticket dématérialisé sur le smartphone, en plusieurs étapes. Quels portables sont compatibles ? Comment y avoir accès et comment l'utiliser ? Tous les détails ici...

Le ticket de métro dématérialisé sur smartphone

L'idée de ce changement est née en 2015 d'un accord entre quatre grandes sociétés françaises : Orange, Gemalto, la RATP et la SNCF qui ont créé la start-up Wizway spécialement pour le projet. Cela permettra de mettre fin à l'important gaspillage de papiers dans les transports, ces fameux tickets cartonnés avec une ligne magnétique au milieu présents sur le marché depuis les années 1980.

Afin de bénéficier de ce nouveau service, le voyageur pourra télécharger l'application mobile dédiée, Navigo Lab, elle est mise en place sur la carte SIM du smartphone. L'utilisateur pourra ensuite faire passer son smartphone sur des bornes reposant sur la technologie des cartes bleues sans contact : Near Field Communication (NFC), pour valider son titre de transport. Navigo Lab ne va pas encore remplacer les Pass Navigo, déjà sans contact, cela viendra dans un deuxième temps ont précisé les différents protagonistes de l'opération "tickets dématérialisés".

Qu'est-ce que le NFC ? La technologie NFC (Near Field Communication) ou communication en champ proche facilite les accès aux entrées, le paiement sans contact etc. Avec la croissance gigantesque du nombre de smartphones en France : 93% des Français de plus de douze ans en possèdent un et 80% de ces smartphones sont ainsi équipés de la NFC afin de faciliter la mobilité des personnes et des services sur le territoire.

Interrogé par les Echos, le directeur général d'Île-de-France Mobilités, Laurent Probst, explique que ce nouveau service s'accorde avec l'évolution de la société et va permettre de gagner du temps dans les transports :

Le téléphone est devenu un équipement de la vie de tous les jours. Son utilisation va permettre un gain de qualité de service. Les voyageurs n'auront plus besoin de faire la queue pour acheter leurs titres de transport (train, RER, métro, tram et bus) aux guichets et automates.

Le coût global pour la mise en place du dispositif est de 20 millions d'euros et devrait être totalement généralisé pour 2019. Valérie Pécresse a récemment annoncé dans cette lignée, la mort des tickets de transport "papier" d'ici 2021.

Comment avoir accès à l'application et qui peut y avoir accès ? 

Pour l'instant, l'application n'est disponible que sur Android, ce qui, d'après ses concepteurs devrait permettre sur le long terme à trois millions de voyageurs en Île-de-France de l'utiliser. Apple, de son côté, qui a pour habitude de contrôler toutes les applications qui passent par son serveur, n'a pas encore accepté Navigo Lab parmi ses très nombreuses applications.

Une femme valide son smartphone en guise de titre de transport
Une femme valide son smartphone avec le NFC.

D'autre part, le service encore au stade de test n'est pour l'instant disponible que sur les cartes SIM de l'opérateur télécom Orange, partenaire de l'initiative des tickets dématérialisés, comme indiqué plus haut. Laurent Probst, ainsi que le consortium à l'origine du projet sont en discussion avec la marque à la pomme et les opérateurs afin d'élargir le champ des possibles de l'application. A priori, ce ticket dématérialisé sera utilisable même si l'application est fermée, le téléphone portable verrouillé ou encore éteint, faute de batterie par exemple.En effet, la technologie NFC est gravée directement sur la carte SIM, comme les cartes de crédit sans contact.

Non détenteur de smartphone ou technologie NFC absente : comment faire ?

Ci-dessus nous disions que 80% des smartphones des Français sont équipés de la technologie NFC d'après les chiffres d'Orange, tout comme les cartes SIM. Mais comment cela se passe-t-il si votre smartphone ne dispose pas de cette technologie ou encore si votre téléphone portable n'est pas un smartphone ? Cela concerne quelques pourcents encore et donc des dizaines de milliers de personnes en France, un nombre non négligeable. Si vous en faites partie, vous avez jusqu'en 2021 pour profiter encore des tickets "papier".

Après, c'est à vous de sauter le pas car la RATP va sortir deux nouvelles sortes de Pass Navigo pour ses voyageurs : le pass Navigo Liberté + arrivera en octobre 2019 et permettra à ses utilisateurs de se déplacer en bus, métro, tram et RER dans Paris et d'effectuer des correspondances bus-métro et vice versa. Le tarif de chaque trajet correspondra au prix actuel d'un ticket de métro, soit 1,90€ au tarif normal et 14,90€ pour le carnet de dix tickets. Le deuxième pass Navigo proposé par la RATP sera le Navigo Easy adressé quant à lui aux voyageurs occasionnels : un achat d'un ticket de métro pour un trajet ou une carte de trajets illimités pour deux jours. Cette carte sera disponible en avril 2019 et vendue "seule" à 2€.

La France n'est pas pionnière dans les tickets dématérialisés

Si Paris est la première capitale européenne à adopter cette nouvelle technologie, elle suit l'exemple de plusieurs villes qui se sont lancées dans le défi avant elle, notamment en Asie, comme à Hong Kong, Shanghai et Pékin. Les tickets sans contact sont aussi privilégiés dans d'autres villes de France, à Strasbourg et bientôt à Lille. Le titre de transport sur smartphone existe également pour les billets de train, téléchargeables grâce à la présence du QR Code, c'est-à-dire un code barre qui aide à l'authentification d'une information spécifique.

Autre bonne nouvelle, les fondateurs de Wizway ont indiqué que ce service sans contact sur les smartphones allait se développer parallèlement au sein des entrées des piscines et bibliothèques municipales.

Mise à jour le