Acquisition d'Afone et Réglo Mobile par Altice

Altice Afone Mobile

Après le rachat de d’Euro Information Telecom par Bouygues, c'est au tour d'Altice (SFR) de procéder au rachat de Afone Participation. Afone Participation détient Réglo Mobile, un MVNO de 770 000 abonnés utilisant déjà le réseau de l'opérateur au carré rouge, qui commercialise ses offres dans les centres Leclerc. Celles-ci seront désormais remplacées par les offres SFR.


appel gratuit

Vous souhaitez changer de forfait mobile ?

Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres partenaires les plus compétitives, en fonction de votre budget

Altice détient désormais 50% des parts d'activité de Réglo Mobile avec Leclerc

Altice France, propriétaire de SFR, vient de racheter le MVNO Afone Participations et détient dorénavant 50% des parts de Réglo Mobile. Créé en 1997, Afone Participations comprend de nombreuses entreprises incluant les MVNO Afone mobile et Réglo Mobile.

Apparu en 2007 et anciennement dénommé Leclerc Mobile, l'opérateur prend le nom Réglo Mobile en 2012. Par la suite, le groupe Afone Participations lance la marque Afone Mobile en 2009 avec des forfaits mobiles à destination des particuliers et des professionnels.

SFR, via Altice France, vient ainsi de réaliser une opération profitable et récupère les 770 000 clients de l'opérateur. En plus de cela, SFR sera désormais partenaire du groupement Leclerc et bénéficiera aussi des points de ventes des enseignes Leclerc.

Pas de problème à priori au niveau du réseau pour les clients de Réglo Mobile, celui-ci en tant que MVNO (Mobile Virtual Network Operator ou opérateur virtuel de réseau mobile en français) utilisait déjà le réseau mobile de SFR. Reste à savoir si ce changement provoquera des changements tarifaires des offres Réglo Mobile...

Un rachat d'Altice France encore en attente d'autorisation de l’Autorité de la concurrence

Marteau

Altice France le mentionne dans le communiqué de rachat paru hier d'Afone Participations, "cette acquisition est soumise à l’autorisation de l’Autorité de la concurrence." En France, l'Autorité de la concurrence se définit comme une "gardienne de la structure concurrentielle des marchés" et veille à éviter la constitution de monopoles pouvant affecter négativement la dynamique concurrentielle d'un secteur.

L'autorité de la concurrence intervient notamment lorsque "le chiffre d'affaires total hors taxes réalisé en France par deux au moins des entreprises ou groupes de personnes physiques ou morales concernés est supérieur à 50 millions d'euros." Avec un chiffre d'affaires de 10,9 milliards d’euros en 2020, Altice France aurait certainement eu du mal à passer entre les mailles du filet.

Au terme de ses délibérations, l'Autorité de la concurrence peut accepter, accepter sous conditions ou refuser. Le récent rachat d’Euro Information Telecom (EIT) par Bouygues a lui aussi été soumis à l'évaluation de cette autorité administrative et c'est une autorisation sous conditions qui a été prononcée.

L'Autorité de la concurrence peut d'ailleurs parfois être sévère comme Altice doit se le rappeler puisqu'en 2016, le groupe avait été sanctionné pour le rachat anticipé de SFR et Virgin Mobile. Une sanction de 80 millions d'euros tout de même pour Altice Luxembourg et SFR Group, qui constitue d'ailleurs encore à ce jour, l'une des plus sévères en Europe et dans le monde.

Mis à jour le
 
Achat groupé Box internet & Forfait mobile :
Profitez d’une offre négociée grâce à la force du nombre et réalisez des économies sur vos forfaits. Préinscription gratuite et sans engagement.

Je me préinscris