La 4G plus rapide que les hotspots WiFi en France ?

C'est une grande première et une bonne nouvelle pour les télécoms français. D'après le rapport d'OpenSignal publié la semaine dernière, la connexion des antennes-relais mobile 4G est désormais un peu plus rapide que celle des hotspots Wifi. Mais l'Hexagone n'est pas la seule concernée par cette évolution. Des écarts de puissance de connexion, pour certains bien plus puissants, existent également dans trente-trois autres pays. Explications.

La vitesse de connexion 4G s'améliore en France

Sébastien Soriano, le président de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) doit se réjouir de l'étendue de la 4G et de l'amélioration de sa qualité en France. En prenant la tête de l'Autorité en 2015, il avait déclaré, afin de booster les opérateurs et la satisfaction des utilisateurs :

J'ai demandé aux opérateurs d'investir massivement dans la fibre et dans la 4G.

C'est chose faite à présent ! il faut noter qu'auparavant il était plus confortable de se connecter à un hotspot wifi apporté par les opérateurs pour leurs clients ou bien présent dans les lieux publics qu'à travers un réseau mobile.

Qu'est-ce qu'un hotspot wifi ? Egalement désigné par les termes borne wifi et point d'accès, le hotspot wifi permet à une personne lambda de se connecter à internet dans de nombreux lieux publics. Il existe d'une part les hotspots Wifi des opérateurs, dits communautaires. Les deux opérateurs qui disposent du plus grand nombre de bornes sont Orange, avec six millions de hotspots répartis sur le territoire et SFR, deux millions. Free en a également mais leur nombre n'est pas connu. Bouygues Telecom a, quant à lui, supprimé ce service il y a deux ans. Il y a d'autre part les hotspots Wifi standards, ceux auxquels il est possible de se connecter gratuitement en communiquant simplement une adresse email ou en se connectant à l'aide de vos identifiants sur les réseaux sociaux.

D'après le rapport émis par Opensignal, une société anglaise spécialisée dans les analyses de connexion internet sans fil, sur 80 pays étudiés, 33 ont une connexion internet en téléchargement plus rapide à travers le réseau des antennes-relais mobile plutôt que le réseau apporté par les bornes wifi. En France, cette différence est donc de 2,5 Mbit/seconde en moyenne ce qui la classe à la 23ème place de ce classement. Le rapport précise que cette distinction s'explique en grande partie par le développement très important de la 4G dans les pays cités.

Ci-dessous le graphique d'Opensignal illustrant les différences de connexion :

Graphique d'Opensignal sur la supérioté de connexion mobile sur la connexion des hotspots wifi
Crédit : Opensignal

Les antennes-relais mobiles sont plus présentes sur le territoire français et aussi plus puissantes, mais sont-elles sans risque pour notre santé ? Découvrez la réponse dans notre article sur la possible dangerosité des antennes-relais.

Des différences de connexion entre le réseau internet et le réseau 4G flagrantes dans certains pays

D'après la liste des 33 pays dont la connexion internet est plus rapide en réseau mobile qu'en wifi, l'Australie arrive en tête, un pays particulièrement développé en matière de nouvelles technologies. En effet, la rapidité de connexion internet en téléchargement à travers le réseau mobile atteint en moyenne 13 Mbit/seconde de plus que si un utilisateur se connecte via un hotspot wifi.

Dessin du réseau wifi

  1. C'est aussi l'Australie qui détient la moyenne de connexion via un hotspot la plus élevée.
  2. Plus surprenant, le Liban prend la deuxième place, avec une vitesse de connexion supérieure de 12,3 Mbit/seconde.
  3. Le Qatar et l'Oman suivent avec respectivement une supériorité de 11,8 Mbit/seconde et 11 Mbit/seconde.

Dans de nombreux pays dits en développement, le réseau mobile domine : c'est le cas du Mexique, de la Colombie, de la Bolivie, de la Turquie ou encore de l'Iran.

En revanche, pour les pays plus riches, l'inverse se produit. C'est donc la connexion au réseau d'un hotspot wifi qui est supérieure à celle d'un réseau mobile, avec une différence très flagrante à Hong Kong, Singapour et aux Etats-Unis. Respectivement les vitesses sont inférieures à 38,6 Mbit/seconde, 34 Mbit/seconde et 25 Mbit/seconde. Cette différence aux Etats-Unis peut, selon le rapport, trouver une explication avec la commercialisation de l'iPhone en 2007. La 4G n'a vu le jour qu'en 2012, c'est pourquoi entre-temps, il a fallut qu'Apple et les opérateurs lancés dans ce projet immense (AT&T notamment) mettent en place un grand nombre de hotspot wifi très puissants.

Mise à jour le