Crise cardiaque : les enceintes connectées pourront-elles bientôt sauver des vies ?

Selon l’INSERM, en France, on comptabilise 120 000 crises cardiaques chaque année. Malgré une amélioration du diagnostic, comme le rappelle l’institut, environ 10 % des victimes décèdent dans l’heure qui suit. Aux États-Unis, une équipe de chercheurs a allié intelligence artificielle et enceinte connectée pour identifier automatiquement les symptômes d’une crise cardiaque. Une révolution qui pourrait bien faire toute la différence.


Objets connectés : de l’optionnel à l’indispensable

L’un des grands atouts de la domotique est de permettre à des objets du quotidien, qui ont bien souvent une seule utilité à l’origine, de devenir multifonctionnels. Les enceintes connectées – comme le Google Home, le HomePod ou même l’Amazon Echo – incarnent la culmination de cette utilisation augmentée des équipements qui nous accompagnent au quotidien.

La domotique consacrée à la santé pose de nombreuses questions éthiques et morales quant à la vie privée et au monopole des géants du Web.

Ces véritables assistants vocaux permettent à la fois de gérer un écosystème domotique pour la maison connectée, en créant par exemple des scénarios automatisant certaines tâches – ouvrir les volets au réveil, allumer et éteindre les lumières dans le logement en fonction de la présence de personnes dans une pièce, etc. –, mais aussi d’accompagner leurs utilisateurs. Pourtant, à ce jour, leurs fonctionnalités restent encore limitées par le développement même de la technologie.

Dans le futur, grâce au perfectionnement des intelligences artificielles – ou IA – et au progrès de l’innovation, les enceintes intelligentes pourraient bien se révéler indispensables. Une grande part du développement de ces technologies concerne le domaine de la santé.

Et si l’on en croit des chercheurs de l’université de Washington, prochainement, les assistants vocaux pourraient bien nous sauver la vie.

Santé : les intelligences artificielles nous diagnostiqueront-elles dans le futur ?Récemment, un autre projet de recherche a fait parler de lui, avec le développement par IBM d’une IA capable de détecter le cancer du sein, et d’en prédire la manifestation avec douze mois d’avance. Le taux de précision de l’intelligence artificielle est impressionnant, puisqu’il se situe à 87 %.

Intelligence artificielle et crise cardiaque : une révolution domotique

Nos Google Home du futur seront-ils capables de nous sauver la vie grâce à l’IA ? Sommes-nous prêts à être sur écoute pour veiller à notre santé ?

Une intelligence artificielle capable d’identifier les symptômes d’une crise cardiaque : science-fiction ou réalité ? Grâce à une équipe de chercheurs américains, cela est désormais possible.

Les scientifiques ont en effet développé un IA assez remarquable qui, en analysant entre autres la respiration d’une personne, est capable de déterminer si celle-ci est victime d’une attaque cardiaque.

L’IA a pu se perfectionner, notamment en analysant 162 appels téléphoniques de personnes victimes d’une crise cardiaque passées entre 2009 et 2017 au 911 – le numéro d’appel d’urgence américain. En tout, cela représente quelque plusieurs pistes audio contenant des types de respiration agonale, soit une respiration difficile caractéristique d’un infarctus du myocarde. Son taux de réussite est de 97 %.

Cette IA peut donc détecter si la personne respire de façon anormale, anticipant ainsi une potentielle et imminente crise cardiaque. Directement intégrée à une enceinte connectée – ici notamment testée sur Amazon Echo –, cette IA lui permet de prévenir d’elle-même les secours pour une intervention dans les meilleurs délais. Cela dit, cette innovation pose un certain nombre de questions, puisque pour être réellement effective, il est nécessaire que l’enceinte connectée écoute en permanence la pièce dans lequel elle se trouve. Il reste donc à déterminer comment cette technologie peut être autorisée tout en respectant la vie privée des utilisateurs.

Encore loin de la commercialisation, cette nouvelle technologie ne devrait pourtant pas tarder à être distribuée. Dans ce but, les chercheurs ont créé un une société, Sound Life Science, qui leur permettra sans doute d’élaborer une enceinte connectée spécifique à leur IA et de continuer le développement de cette dernière. Il n’y a aucun doute quant à l’utilité d’une telle innovation. Elle pourrait s’intégrer à divers objets connectés, des smartphones aux bracelets intelligents. Qu’il s’agisse des personnes fragiles sujettes aux AVC ou des instituts de santé, les bénéfices d’une IA capable d’identifier avec justesse une crise cardiaque chez l’être humain pourraient, de fait, sauver nombre de vies.

IA et diagnostic : perfectionner les technologies pour éviter les faux positifsL’intelligence artificielle permettant d’identifier les symptômes d’une crise cardiaque a eu un taux de réussite impressionnant. Durant la phase de test, elle ne s’est trompée que dans 0,2 % des cas, en particulier concernant des bruits comme le ronflement ou ceux d’une apnée du sommeil. Le but, pour perfectionner cette technologie, est de limiter les faux positifs afin que l’enceinte intelligente n’appelle pas les secours inutilement.

Mis à jour le