Covid-19 : un passeport sanitaire obligatoire pour voyager ?

Passeport sanitaire Covid

Alors que les vaccins contre la Covid-19 devraient arriver au début de l'année 2021, la question d'un passeport sanitaire est lancée. Ce passeport sanitaire pourrait intervenir dans le cadre des voyages pour s'assurer que les passagers soient testés ou vaccinés contre la Covid-19. L'IATA a ainsi déjà annoncé l'arrivée Travel Pass pour début 2021.


Travel Pass : les premiers pas de l'IATA vers un passeport sanitaire ?

vaccin covid monde

L'IATA, qui n'est autre que l'Association internationale du transport aérien et qui regroupe 290 compagnies aériennes (soit 80% du trafic aérien), va lancer un "travel pass" pour le début de l'année 2021. Une annonce qui semble augurer les prémices d'un potentiel futur passeport sanitaire.

Qu'est-ce qu'on entend alors par passeport sanitaire ? Un passeport sanitaire compilera toutes les données médicales d'une personne en rapport avec la Covid avec notamment les tests passés, leurs résultats et potentiellement prochainement la vaccination du titulaire de ce nouveau document. Le "travel pass" que développe l'IATA sera ainsi une sorte de passeport sanitaire dématérialisé puisqu'il prendra la forme d'une application mobile.

Cette application n'est pas en soi une obligation de vaccination mais pourrait le devenir de fait rapidement en fonction des décisions des gouvernements et des compagnies aériennes ; comme c'est déjà le cas avec la compagnie australienne Qantas qui a annoncé, pour la reprise de ses vols en 2021, vouloir interdire l'accès aux passagers non vaccinés.

Cette nouveauté sans précédent soulève de nombreuses interrogations, en premier lieu la confidentialité des données médicales des individus. Le "Travel Pass" fonctionnera avec des codes QR qui garantissent l'anonymat auprès des compagnies aériennes, mais la généralisation de cette pratique et la centralisation globale des données médicales de tous les individus agitent malgré tout les spectres de la surveillance généralisée et d'une nouvelle forme de contrôle des individus.

Comme le rapporte Le Figaro : "Le problème est criant en Chine, qui a développé sa propre application centralisant les données sanitaires des voyageurs. Une focalisation initiale sur la santé pourrait facilement devenir un cheval de Troie pour augmenter la surveillance et l'exclusion politique", a averti le 23 novembre dans un tweet le président de l'ONG Human Rights Watch, Kennen Roth.

Une vaccination Covid-19 pas obligatoire en France

Pour le moment en tout cas, c'est ce qu'a affirmé le chef de l'État français, Emmanuel Macron, "je veux aussi être clair, je ne rendrais pas la vaccination obligatoire". Lors de cette allocution télévisée, le président a aussi beaucoup insisté sur la "transparence", un maître mot qui risque d'être primordial alors que la France est l'un des pays au monde où la population serait la plus réticente à se faire vacciner. Selon un sondage Ifop paru dans le Journal du Dimanche récemment, 59% des Français n'envisagent pas de se faire vacciner.

La campagne de vaccination en France devrait ainsi commencer d'ici la fin de l'année et prendre de l'ampleur dès le début 2021 dans un contexte de méfiance d'une grande partie de la population. La vaccination se déroulera de toute façon en plusieurs phases par ordre de priorité avec en premier les populations à risque, comme l'a définie hier la Haute Autorité de santé (HAS). Ce seront donc les personnes âgées en Ehpad ainsi que le personnel soignant qui y travaillent qui seront les premiers concernés par le vaccin. La campagne de vaccination s'étendra ensuite à l'ensemble du personnel soignant sur le territoire national (trois millions de personnes tout de même) ainsi que les personnes âgées de plus de 65 ans.

Ce sera par la suite l'ensemble de la population qui pourra accéder au vaccin sur la base du volontariat. Cet état de fait soulève de nombreuses questions et interrogations comme le montre aussi l'arrivée prochaine d'un passeport sanitaire, une nouveauté qui pourrait faire son chemin dans d'autres domaines ou secteurs de la vie courante. Une inquiétude évoquée par Jean-Michel Apathie sur LCI :

Le vaccin ne sera pas obligatoire mais sera fortement conseillé. Vous dirigez un restaurant avec 10 employés, vous n'allez pas dire aux employés : vous êtes libres de vous faire vacciner, tu veux travailler, tu te vaccines. La politique ne peut pas déclarer les choses obligatoires, mais la société va le faire à sa manière.

Mis à jour le
 
Achat groupé Box internet & Forfait mobile :
Profitez d’une offre négociée grâce à la force du nombre et réalisez des économies sur vos forfaits. Préinscription gratuite et sans engagement.

Je me préinscris