Conflit Free/Altice : la Freebox prochainement privée des chaînes BFM ?

Free et Altice sont engagés dans un bras de fer sur le coût des droits de diffusion des chaînes du groupe Altice (BFM TV, RMC Découverte et RMC Story) sur la Freebox. Les abonnés Free n'auront peut être bientôt plus accès à ces chaînes faute d'accord. Retour sur le contexte et les retombées potentielles de cette bataille.

La fin des chaînes Altice avec la Freebox ? Retour sur le conflit des deux groupes de télécom français

Les conflits entre les différents opérateurs des télécoms en France ne sont pas rares et le bras de fer entre Altice et Free en est l'exemple le plus récent. À l'image du conflit entre TF1 et les différents opérateurs en 2018, le conflit entre Altice et Free concerne la décision d'Altice depuis le mois de mars de cette année d'appliquer des coûts plus élevés pour autoriser la diffusion de ses chaînes (BFM TV, RMC Découverte et RMC Story avec la Freebox).

Le groupe Altice France, mené par Patrick Drahi, a déjà conclu des accords avec SFR (faisant partie du groupe Altice) mais aussi Canal + et Bouygues Telecom. Free n'a pas tenu à renouveler ces accords et a même suspendu en avril la diffusions des chaînes d'Altice avant de les rétablir provoquant ainsi le courroux du groupe propriétaire des chaînes RMC et BFM. Le début des hostilités était ainsi lancé et les deux groupes se sont fendus de divers communiqués de presse justifiant leurs décisions et actions.

Free se justifia le 5 avril 2019 dans un communiqué de presse de cette reprise en citant l'article 1.1 de la convention du CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel) avec les chaînes télévisées françaises qui obligent celles-ci à être diffusées sur les réseaux ADSL et Fibre. Le trublion des télécoms a ainsi lancé un pied de nez à Altice qui n'a guère apprécié le geste et a répliqué dans un communiqué de presse cinglant le même jour :

Cette situation est inacceptable, inédite et préjudiciable pour les téléspectateurs, les ayants droits, les producteurs. Les chaînes prennent évidemment toutes les mesures juridiques, réglementaires et judiciaires adaptées face à cette situation illégale.

Suite à cet échange musclé, Altice France a sollicité l'intervention du CSA pour trancher dans ce conflit. Le CSA a rendu ses conclusions le jeudi 1er août dernier et a donné raison à Free dans sa capacité à refuser l'offre commerciale d'Altice et ainsi de stopper la diffusion des chaînes du groupe Altice. Altice a néanmoins aussi le droit de suspendre la diffusion de ses chaînes sur la Freebox faute d'accord avec l'opérateur Free.

 

 

Vous désirez souscrire une offre box internet avec les chaînes de télévision BFM ?

Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres partenaires les plus compétitives et vous oriente vers celles qui correspondent le mieux à vos besoins

Bras de fer Altice/Free : quelles conséquences pour les abonnés Freebox ?

Comme nous l'avons mentionné précédemment, faute d'accord entre les deux groupes, il se pourrait que les chaînes RMC Story, RMC Découverte et BFM TV disparaissent de l'offre Freebox avant la fin du mois d'août. En effet, en parallèle de l'arbitrage du CSA, Altice France a aussi saisi le TGI (Tribunal de Grande Instance) et la décision a aussi été rendue le jeudi 1er août.

Le TGI donne raison à Altice sur le principe de la diffusion des chaînes d'Altice sur la Freebox alors que le groupe avait suspendu celle-ci. Qualifiée de "piratage" par Alain Weill (PDG Altice France), cette action de Free a conduit le TGI à trancher en faveur d'Altice. Si d'ici le 27 août Free ne suspend pas la diffusion des chaînes du groupe Altice concernées, il sera condamné à verser 100 000€ par jour sur une durée de 90 jours. Le TGI a malgré tout rejeté les demandes de compensation de préjudice estimées à 500 000€ par le groupe Altice.

Et Orange dans tout ça ? Orange ne s'est pas encore prononcé alors que les accords de distribution touchaient à leur fin avec Altice en juillet. Les différentes communications de Laurentino Lavezzi (Responsable des affaires publiques Orange) et Fabienne Dulac ( Directrice générale Orange France) laissent cependant entendre que Orange pourrait rejoindre le trublion Free en estimant les demandes financières d'Altice déraisonnables. Avec plus de 13 millions d'abonnés, l'opérateur historique peut peser lourd dans l'issue de ce conflit.

Qu'est-ce que cela signifie concrètement pour les 6,5 millions d'abonnés Freebox ? La date du 27 août sera certainement la date butoir de la fin de diffusion de ces chaînes d'Altice sur Freebox, faute d'accord et sous peine de pénalités financières. Les abonnés Freebox pourront toujours regarder ces chaînes avec les applications ou simplement grâce à la TNT (les chaînes du groupe Altice y sont présentes sans surcoût). À noter que les services additionnels comme le Replay des chaînes RMC sera par contre définitivement inaccessible.

Mise à jour le