Enceintes connectées : vous êtes sur écoute !

Les enceintes connectées envahissent peu à peu nos habitats mais savons-nous vraiment de quoi il en retourne ? L’utilisation des enceintes connectées est-elle un danger pour notre vie privée ?


Pourquoi choisir une enceinte connectée ?

L’enceinte connectée est une enceinte équipée d’un micro. Elle est munie d’un assistant vocal et peut être reliée aux différents objets connectés de votre intérieur. Vous gérez donc vos produits domotiques vocalement. Les enceintes connectées les plus populaires du marché sont Alexa d’Amazon et le Google Home. Snips tente également de faire concurrence à ces deux leaders du marché afin de proposer une troisième solution d’enceinte connectée aux utilisateurs.

L’avantage de ces appareils connectés est que vous contrôlez facilement une solution domotique. En effet, ces enceintes connectées font office de stations connectées : elles gèrent vos appareils mais vous donnent également des informations ou la météo du jour sur simple commande vocale. Avec une enceinte connectée, vous gérez vocalement l’ouverture de vos volets, votre chauffage ou encore les lumières de votre intérieur.

Sachez que toutes vos commandes vocales sont enregistrées sur le serveur de la marque. Vous retrouvez donc toutes les pistes audio sur l’application dédiée.

Enceintes connectées : notre vie privée en danger ?

Enceinte connectée Alexa
L'enceinte connectée Alexa, à votre écoute

L’enceinte connectée est censée enregistrer uniquement lorsqu’on l’active. En effet, elle répond à un mot clé comme “OK Google” ou “Hey Alexa”. Pourtant, un journaliste d’Android Police qui testait l’enceinte connectée Google Home Mini s’est rendu compte qu’elle enregistrait bien plus d’événements que prévu ! En se rendant sur l’application dédiée, il a découvert des dizaines d’enregistrements imprévus.

Après une commande vocale, l’enceinte est censée se mettre en veille. Malheureusement, l’enceinte testée par le journaliste d’Android Police était défectueuse, selon Google. Le bouton d’activation présent sur le modèle déclenchait des enregistrements sans commande. Le problème a donc été réglé à distance par la marque. Notez que la série de modèles défectueux n’a pas été commercialisée pour le grand public.

Cependant, malgré la résolution de ce problème, la polémique doit rappeler aux utilisateurs que les enceintes connectées enregistrent toutes les commandes vocales et informations qu’on leur donne. La CNIL a donc vite réagi dans un communiqué : elle a informé les consommateurs que les enceintes connectées remettaient en cause leur vie privée. De plus, il ne faut pas oublier que des enfants peuvent se servir des enceintes connectées. Ce sont alors leurs données qui sont enregistrées lorsqu’ils interagissent avec l’appareil. L’usage des enceintes connectées doit donc être maîtrisé.

Se pose également la question des hackers qui pourraient parvenir à récupérer les données collectées et stockées par les marques grâce au piratage. En effet, les data ne sont jamais vraiment en sécurité sur le web, il faut donc se méfier et bien réfléchir avant de donner trop d’informations aux enceintes connectées. C’est notre utilisation de ces appareils qui doit être intelligente.

Que deviennent les données enregistrées ? Chez Google, les données enregistrées par les enceintes connectées sont analysées, comme cela est fait suite à vos recherches sur smartphone. Les profils utilisateurs qui en sont tirés permettent à la marque de cibler les publicités en fonction du consommateur.

Les conseils de la CNIL pour bien utiliser son enceinte connectée

Si vous décidez d’acheter une enceinte connectée, il vous faudra en faire une utilisation raisonnée pour que vos données privées ne soient pas systématiquement enregistrées et stockées. La CNIL a donc donné quelques conseils pour une meilleure utilisation :

  • Coupez le micro ou éteindre l’enceinte lorsque vous n’en avez pas l’utilité
  • Ne laissez pas vos enfants utiliser l’enceinte connectée sans vous
  • Ne connectez que des applications utiles à l’enceinte connectée pour limiter le partage de vos données
  • Supprimez régulièrement votre historique audio sur l’application dédiée de l’enceinte

Il est important de suivre ces conseils : vos données audio permettent aux marques qui récupèrent les données de déterminer votre profil commercial. Ce ne sont donc pas les publicitaires mais bien les marques proposant les enceintes connectées qui analysent les données. Il s'agit du traitement de la big data, ou mégadonnées : ce n'est donc pas illégal mais il est important que le consommateur soit informé. Pourquoi est-ce gênant ? Les marques vous proposeront des produits correspondant à votre profil. Si on peut y trouver un aspect pratique, il faut aussi voir cela comme un cloisonnement de votre consommation.

Mis à jour le