Amazon : quel rôle tiendront les robots dans son centre de distribution ?

Amazon continue à œuvrer dans le sens de l’automatisation de ses sites de distribution. À l’occasion de l’ouverture du nouveau centre ORY 4 cet été, situé en région parisienne, les employés devraient travailler aux côtés d’une flotte de robots surnommés « Hercule ».

Amazon : automatisation et embauche, à quoi ressemble le futur des centres de distribution ?

Pour le géant Amazon, l’un des enjeux constants est d’optimiser ses services de livraison afin que ceux-ci soient le plus rapides possible. Ainsi, on peut par exemple s’attendre à ce que les entrepôts Amazon soient entièrement robotisés d’ici 10 ans, une volonté affichée par l’entreprise de Jeff Bezos. Le but est d’automatiser ce qui peut l’être pour garder sa place de leader en matière de service client.


L’entreprise de demain sera-t-elle entièrement robotisée ?

La manière de parvenir à cette efficacité à toute épreuve pose nombre de questions, notamment éthiques. On le sait, aux États-Unis, Amazon emploie quelque 125 000 personnes travaillant au sein des 110 entrepôts, 45 centres de tri et une cinquantaine de centres de livraison.

Qu’adviendra-t-il de toutes ces personnes lorsqu’Amazon aura installé des robots à chaque étape de ses services pour en remplacer certaines ? Alors que les conditions de travail dans plusieurs entrepôts Amazon font déjà l’objet de vives critiques, il semble que le géant soit en voie de régler la question en se passant dès que cela sera possible des compétences d’êtres humains.

Dans ces circonstances, il n’est donc pas étonnant d’apprendre que dès l’été 2019, le robot « Hercule » d’Amazon fera son arrivée en France.

En avril 2019, Amazon achetait par ailleurs la start-up de robotique Canvas. Une acquisition qui en dit long sur les ambitions de l’entreprise et sa volonté d’automatisation.

Amazon : un nouveau site de distribution français robotisé

Si Amazon envisage l’automatisation de ses entrepôts d’ici dix ans, c’est pour une raison simple : il s’agit du temps nécessaire pour développer des robots vraiment autonomes adaptés aux besoins de l’entreprise. À chaque étape, à ce jour, il y a encore besoin d’interventions humaines – sélection de la commande, récupération des produits commandés, mise en colis, etc. –, et les robots sont des aides.


Afin de respecter ses délais exceptionnels de livraison, Amazon doit optimiser le fonctionnement de ses sites de distribution grâce à l’innovation.

Amazon utilise déjà bien évidemment l’innovation technologique dans sa chaîne de production : quelque 100 000 robots participent au transport d’objets au sein des entrepôts Amazon. Leur activité est répétitive, et donc simple. Désormais, en France, la robotisation des centres Amazon est en marche.

En effet, le géant de l’e-commerce a annoncé l’arrivée des robots « Hercule » – dont le véritable nom est « H: Drive » – dans ces entrepôts à partir de la rentrée 2019. À travers le monde, dans une douzaine de pays, Hercule est déjà utilisé dans 26 des 175 sites d’Amazon. Des milliers de modèles devraient venir peupler le nouveau centre de distribution située à Brétigny-sur-Orge (Essonne), ORY 4, d’une superficie de 142 000 m2, dont l’ouverture est prévue pour le mois d’août prochain.

Hercule est certes un robot, mais c’est surtout un robot intelligent. En effet, les différents éléments de la flotte peuvent communiquer entre eux et sont totalement autonomes. Ils ont une zone attitrée et sont là pour assister le personnel. Amazon affirme que ses employés robotiques ne menacent pas l’embauche pour les employés bien humains, eux, et l’entreprise prévoit de recourir à 500 personnes supplémentaires en CDI d’ici fin 2019.

Couplée avec le travail des employés, la force mécanique de ces robots permet à Amazon de traiter jusqu’à 600 000 commandes en une seule journée. Un rythme colossal, mais nécessaire pour respecter les délais de livraison d’Amazon Prime, désormais de 24h – et pour certaines zones géographiques et produits, le jour même.

Hercule a été conçu par les équipes d’Amazon Robotics.

Créé le