Amazon : des entrepôts entièrement robotisés d'ici 10 ans ?

L’entreprise Amazon a-t-elle prévu d’éliminer tous les employés de ses entrepôts d’ici les dix prochaines années ? Récemment, le géant étasunien a confirmé ses rêves d’automation totale, estimant que si aujourd’hui la technologie reste encore trop limitée, les choses pourraient bien changer dans le futur. L’ère des machines et de l’intelligence artificielle est, semble-t-il, en marche.

Amazon : la robotique et l’intelligence artificielle au cœur de sa stratégie commerciale

Les avancées technologiques peuvent avoir de nombreuses incidences sur nos quotidiens, mais plus largement sur le fonctionnement des sociétés au sens large. Depuis le XIXe siècle et l’industrialisation, la façon de produire s’est évidemment métamorphosée. Désormais, le grand sujet animant les débats sociétaux et politiques est la possible automation généralisée de la production. Diverses problématiques y sont liées, comme la perte de certains emplois (parfois contraignants) et le besoin d’en créer de nouveaux pour les employés, qui devront être formés à des métiers différents.


D’ici la prochaine décennie, restera-t-il encore des êtres humains dans la chaîne de production des entreprises ?

Depuis plusieurs années, Amazon a à elle seule bouleversé notre manière de consommer. L’entreprise de l’homme le plus riche du monde, Jeff Bezos, est même accusée de détenir un monopole sur certains marchés, et fait l’objet de vives critiques de la part de plusieurs personnalités politiques, à l’instar d’Elizabeth Warren, candidate démocrate à l’élection présidentielle de 2020 aux États-Unis.

Mais le potentiel monopole d’Amazon n’est pas le seul aspect de l’entreprise faisant l’objet de nombreux débats. La gérance de ses entrepôts est aussi bien souvent au centre des préoccupations puisque, d’après de nombreux témoignages, le traitement des employés du géant du e-commerce laisse fortement à désirer.

Début mai 2019, Reuters relayait une information qui a ravivé encore un peu plus les discussions autour d’Amazon. En effet, la compagnie américaine envisagerait de supprimer la totalité de ses employés au sein de ses entrepôts, pour les remplacer par des robots. Selon les informations du média, cela pourrait serait réalisable d’ici une dizaine d’années.

Amazon : un chemin tout tracé vers l’automationAux États-Unis seulement, Amazon emploie quelque 125 000 personnes travaillant au sein des 110 entrepôts, 45 centres de tri et une cinquantaine de centres de livraison. En avril 2019, Amazon achetait par ailleurs la start-up de robotique Canvas. Une acquisition qui parle d’elle-même quant aux ambitions de l’entreprise.

Amazon : le début de l’ère de la robotique ?

Les humains deviennent-ils obsolètes ? Si l’on en croit la volonté d’Amazon de les remplacer d’ici dix ans dans ses entrepôts, tout porte à la croire. Cette période serait nécessaire à la société pour élaborer des robots totalement autonomes, capables de remplacer les personnes en tout point en effectuant la totalité des tâches qui leur sont aujourd’hui attribuées. Il s’agit donc de celles visant à l’envoi des colis chez les destinataires, les étapes nécessaires effectuées au sein des entrepôts – comme sélectionner une commande, aller chercher les produits choisis, etc.

Cependant, il ne faut pas pour autant penser que la robotique ne fait pas déjà bien partie des méthodes de travail d’Amazon, qui a automatisé quantité de tâches relatives à son activité, y compris pour l’évaluation de ses employés. Cette automation est encore aujourd’hui partielle, mais elle amène déjà avec elle son lot de questions, notamment éthiques. À ce jour, on compte quelque 100 000 robots permettant le transport d’objets dans les entrepôts d’Amazon, limités à une fonction simple et répétitive.

De nos jours, la technologie qui pourrait permettre de créer de tels robots semble encore limitée, ce que confirme à Reuteurs le directeur robotique d’Amazon, Scott Anderson. Mais dans dix ans, cela aura sans doute changé radicalement.

À la vitesse où la domotique évolue, tout comme l’intelligence artificielle (IA) et le machine learning, le défi paraît plus que réaliste pour une entreprise réalisant des milliards de dollars en chiffre d’affaires chaque année.

Les robots : pas encore assez fiables pour remplacer les humainsLes personnes se consacrant à la création de robots destinés à réaliser les tâches des employés d’Amazon devront prendre en compte un aspect clé, lequel les rend encore aujourd’hui indispensables : la précision de la manipulation. En effet, à ce jour, un robot est encore trop susceptible de dégrader une commande en la déplaçant par exemple, ce qui n’est pas envisageable au vu de l’activité principale d’Amazon.

Mise à jour le