PaintCam : une caméra qui défend la maison à tirs de paintball
© OZ-IT

PaintCam Eve : la caméra qui défend la maison à tirs de paintball

Mis à jour le
min de lecture

Une caméra recourant à la détection de mouvements et à la reconnaissance faciale afin de dissuader d’éventuels intrus avec des tirs de billes de peinture ou de gaz lacrymogènes : voilà le projet insolite de l'entreprise slovène OZ-IT, actuellement en collecte de fonds sur Kickstarter pour sa PaintCam Eve.

PaintCam Eve : une caméra connectée capable de défendre la maison

alt
© OZ-IT

La sécurité domestique est-elle en passe de se métamorphoser ? L’offre connectée de produits dédiés à la protection de la maison ne cesse de s’étendre, et semble progressivement évoluer afin de procurer aux consommateurs davantage de contrôle sur leur système de surveillance. De plus, avec le développement rapide de l’intelligence artificielle (AI) et son perfectionnement, de nouvelles propriétés font leur apparition et rendent les appareils plus proactifs.

Ainsi, PaintCam Eve est la preuve qu’en matière de domotique et de sécurité intelligente, il existe encore des projets pour nous surprendre… et nous questionner. Actuellement en campagne de financement sur la plate-forme Kickstarter, cette caméra connectée embarque des fonctionnalités plus qu’inhabituelles.

Le crowdfunding de PaintCam Eve se terminera le vendredi 7 juin 2024.

Visuellement, la PaintCam Eve ressemble à une caméra de surveillance classique. Son design n’a rien de particulier et évoque la plupart des produits aujourd’hui disponibles sur le marché. Mais il est important de ne pas se fier aux apparences. Cette caméra fait bien plus que surveiller l’habitation de jour et de nuit : elle intègre des technologies avancées pour la détection de mouvements, la reconnaissance faciale et l’identification intelligente. Propulsée par l’IA, elle est capable de prendre des décisions, et de réagir en conséquence.

En général, les caméras de surveillance high-tech se contentent d’émettre des sons afin de dissuader une personne malintentionnée voulant s’introduire chez vous. PaintCam Eve, elle, monte d'un cran : la caméra détecte l’intrus, notifie les habitants de la maison via l’application mobile et, dans le cas où l’individu est identifié comme étant indésirable, un message préenregistré est diffusé pour l’informer qu’il a 5 secondes pour partir.

Alors, que se passe-t-il s'il n'obéit pas ? La PaintCam Eve se charge de tirer des billes de peinture sur l’intrus (d’où son nom, en référence au paintball) afin de le « marquer ». Ces tirs ne sont donc pas aléatoires, puisque la caméra le vise, en vue de faciliter le travail de la police s'il venait à prendre la fuite. Et si cela ne suffit pas à dissuader la personne présente sur la propriété, l’appareil peut aussi l’asperger de gaz lacrymogènes.

Le projet PaintCam Eve est porté par la société OZ-IT, basée en Slovénie. Celle-ci est spécialisée dans la sécurité domestique et le développement de logiciels.

PaintCam Eve : quel est le rôle d'une caméra connectée ?

alt
© OZ-IT

La protection de l’habitation fait partie des considérations principales des particuliers, et leur intérêt pour les produits connectés et intelligents de sécurité privée est bien connu des acteurs de la tech. Toutefois, un projet comme PaintCam Eve ne restreint pas sa caméra à la surveillance résidentielle : elle est opérante et défend activement le domicile.

Une idée originale, certes, mais qui peut nous questionner : le rôle d’un système de surveillance est-il de punir l'intrus ? Quelles limites fixe-t-on pour la protection de l’habitation par les particuliers ? Et que se passe-t-il si la technologie commet une erreur ? Si la caméra cible un visiteur bien intentionné, un livreur, un enfant tentant de récupérer un ballon ou un voisin de passage ? Si la prise de contrôle est possible depuis l’application mobile, des situations potentiellement compliquées liées à la technologie et à l'automation semblent inévitables dans le futur.

Car on le sait, entre autres, la reconnaissance faciale n'est pas infaillible. Identifications inexactes et bugs d’authentification font partie des problématiques les plus discutées en la matière, sans mentionner les questions éthiques posées par les biais des modèles. De plus, une personne un peu renseignée et mal intentionnée peut contourner l’obstacle et duper la caméra.

Évidemment non létaux, les projectiles de paintball et les gaz lacrymogènes sont toutefois loin d’être inoffensifs. Dans certains cas, ceux-ci peuvent blesser. Ainsi, bien que OZ-IT affirme vouloir donner à ses futurs utilisateurs « une plus grande tranquillité d’esprit », il n’est pas certain qu’un équipement aussi brutal et potentiellement dangereux fasse consensus.

Sécurité en direct, alertes personnalisées, contrôle de zones ciblées, lecture et stockage vidéo : tout cela fait également partie des fonctionnalités de la PaintCam Eve. Et en fin de compte, pour une caméra de surveillance, cela n'est-il pas suffisant ?


Source

Partager cet article !