Vous êtes ici

Déménagement
Déménagement

Contre la pénurie d'électricité, les centrales à gaz appelées à la rescousse

Centrale thermique au gaz

Alors que de nombreux réacteurs nucléaires étaient à l'arrêt en novembre et décembre, l'arrivée de températures inférieures à la moyenne saisonnière ont provoqué la mise en marche de nombreuses centrales thermiques, émettrices de gaz polluants.

Comme nous l'avons relayé début novembre, de nombreux réacteurs du parc nucléaire d'EDF étaient encore à l'arrêt en cette fin d'automne pour cause de maintenance. Pour compenser cette faible disponibilité du parc nucléaire, le gestionnaire de réseau RTE a sollicité massivement la production thermique à combustible fossile, qui a atteint son plus haut niveau depuis février 2012.

Si ces centrales thermiques sont utilisées avant tout en appoint, c'est parce que leur exploitation est plus coûteuse que celle des centrales nucléaires, mais aussi parce qu'elle est émettrice de gaz à effet de serre. La bonne nouvelle est que depuis 2012, les vieilles centrales à charbon très polluantes ont été en partie remplacées par des centrales au gaz naturel en moyenne deux fois moins polluantes. Celles-ci représentent 76% de l'électricité thermique fossile produite au mois de novembre.

En complément, le réseau électrique français importe une grande quantité d'électricité, en hausse de 80% par rapport à 2015 sur la même période.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus