Travaux faits soi-même : quelle indemnisation de l'assurance habitation ?

Mis à jour le
min de lecture
Les offres et assureurs référencés sur cette page le sont à titre gratuit. En savoir plus.

Si certains Français recourent à des professionnels, d'autres préfèrent réaliser leurs travaux eux-mêmes. Recherche d'économies ou passion du bricolage, faire ses travaux soi-même a-t-il une conséquence en matière d'assurance ? Nos experts répondent à la question de l'indemnisation de l'assurance en cas de travaux faits soi-même !

Indemnisation de l'assurance pour des travaux faits soi-même ?
👍 Si je fais mes travaux moi-même, suis-je indemniser en cas de sinistre ?
  • Oui, si vous disposez des garanties nécessaires dans le cadre de votre assurance habitation
  • Non, si votre responsabilité est engagée en cas de travaux mal faits
🔍 Quel risque si on répare soi-même un sinistre ?
  • Non-indemnisation en cas de nouveau sinistre
  • Assumer la garantie décennale en cas de revente du logement avec malfaçons si votre responsabilité est engagée
  • Non prise en charge si l'expert prouve que les travaux présentaient un risque majeur de sinistre
💡 Quelle indemnisation d'un dégât des eaux pour des travaux faits soi-même ?
  • Déclarez le sinistre à votre assureur sous 5 jours
  • Remplissez un constat amiable dégâts des eaux
  • Précisez votre volonté à l'assurance de réparer vous-même
  • Attendez la proposition d'indemnisation calculée sur une évaluation du prix des matériaux et sur l'estimation du temps nécessaire aux travaux

Besoin de plus d'informations sur l'assurance et les travaux faits soi-même ? Les experts Selectra vous répondent ☎️ 01 86 26 53 41

💵 Comment se faire indemniser par son assureur après avoir réalisé des travaux soi-même ?

Si vous ne souhaitez pas faire appel à un artisan par peur de dommage, que vous avez une âme de bricoleur ou que vous souhaitez faire des activités manuelles, avant d'entamer des travaux vous-même dans votre habitation, il convient dans un premier temps de contacter votre assureur. Cela dans le but de vérifier d'être bien assuré en cas de sinistre avec les garanties de votre assurance habitation suivante :

  • Une assurance contre les inondations : par exemple, lors de vos travaux, vous endommagez une de vos canalisations !
  • Une assurance incendie : elle couvre, par exemple, les départs de feux dans votre cheminée
  • Une assurance explosion
  • Une assurance accidents de la vie : il est conseillé de recourir à cette assurance si vous réalisez vous-même vos travaux. Elle vous protège en cas d'accidents de la vie courante (fracture après une chute d'un escabeau, par exemple)
  • Une assurance responsabilité civile : c'est elle qui vous couvre en cas de dégâts causés chez vos voisins ou si un de vos amis se blesse en venant vous aider dans vos travaux

Concrètement, faire ses travaux soi-même est bien couvert par son assurance habitation dans la limite des couvertures souscrites ! Pensez également à déclarer et assurer les travaux déjà réalisés pour ajuster votre assurance habitation si cela modifie le risque à assurer.

Comment obtenir une indemnisation de son assurance suite à des travaux faits soi-même ?

  1. Déclarez le sinistre à votre assurance habitation : vous disposez d'un délai de 5 jours ouvrés après constatation des dégâts
  2. Fournissez les justificatifs nécessaires : joignez les factures qui justifient vos dépenses et apportez la preuve du sinistre (photos, vidéos, descriptif détaillé, etc.). Si vous ne disposez d'aucune facture, l'assureur va chiffrer approximativement le montant à indemniser !
  3. Attendez les conclusions de l'expertise si votre assureur a mandaté un expert en assurance pour venir constater les dégâts et estimer le coût des dommages (cette étape n'est pas systématique et s'effectue généralement lors de dommages importants)
  4. Percevez l'indemnité de votre assurance habitation : cette indemnisation vous permet soit de réaliser vous-même les travaux de réparation, soit de faire appel à une entreprise

L'assurance autorise donc à réparer soi-même les dommages causés suite à un sinistre. C'est ce que l'on appelle l'autoréparation ! Toutefois, en cas de gros dégâts comme un incendie ou un important dégâts des eaux, faire appel à un professionnel est plus judicieux !

👍 Les risques et les avantages à faire ses travaux soi-même

L'avantage premier à faire ses travaux soi-même après l'indemnisation de l'assurance est d'ordre économique ! On estime qu'il est possible de réaliser jusqu'à 30% d'économies par rapport à l'intervention d'un professionnel. Vous devez toutefois savoir que cette solution présente des risques :

  • En cas de nouveau sinistre, l'expert d'assurance peut opposer une non-conformité ou une malfaçon et invalider votre demande. Dans ce cas, aucune indemnisation ni recours ne sera envisageable pour couvrir les nouveaux dégâts
  • Exclusions de garantie : en cas de problèmes électriques, par exemple, vous tombez dans une exclusion de garantie de l'assurance habitation. Dans ce cas, vous ne serez pas indemnisé des dommages causés par une panne, comme un incendie

Revente de votre bien et assurance travaux faits soi-même Sachez que vous êtes responsables durant 10 ans des travaux réalisés par vous-même ! Par conséquent, lors de la revente de votre bien, vous risquez d'assumer la garantie décennale si vous êtes reconnu responsable de malfaçons qui menacent la solidité du logement.

Avantages et inconvénients à faire ses travaux soi-même
AvantagesInconvénients
  • Économie d'argent
  • Gain de temps lors de petits travaux de réparation
  • Pas de franchise ou d'abattement vétusté si l'assureur se base sur un barème non professionnel
  • Pas d'indemnisation de l'assurance des travaux faits soi-même si vous n'apportez pas la preuve de vos travaux
  • Exclusions de garantie pour les dommages électriques
  • Risque d'assumer seul la garantie décennale en cas de malfaçons
  • Invalidation de l'expert d'assurance en cas de nouveau sinistre

🛁 Cas pratique : comment me faire indemniser si je fais mes travaux moi-même suite à un dégât des eaux ?

L'indemnisation suite à un dégât des eaux en réalisant les travaux soi-même est un cas particulier. En assurance habitation, la protection "dégâts des eaux" est une des garanties de base. Si vous constatez un dégât des eaux, vous devez déclarer le sinistre à votre assureur appuyé d'un constat amiable de dégât des eaux ! Pour mieux comprendre la procédure, prenons un cas pratique.

💡 En rentrant de vacances, Marcel qui habite une maison particulière, constate un dégât des eaux au niveau de sa douche. Une canalisation derrière la faïence de sa douche a rompu, endommageant le placo plâtre ! Marcel est un grand bricoleur et souhaite effectuer lui-même les réparations :

  1. Il prévient sa compagnie d'assurance dans un délai de 5 jours après la constatation du dégât des eaux
  2. Il remplit un constat amiable dégâts des eaux, exigés par tous les assureurs : ce document contient plusieurs informations comme le lieu du sinistre, la cause du dégât, les circonstances, la nature des dommages et vos coordonnées
  3. Il envoie le feuillet du constat destiné à son assureur par courrier recommandé avec accusé de réception afin de garder une preuve de sa déclaration
  4. Un dossier de sinistre pour dégâts des eaux est ouvert par son assurance avec la volonté de l'assuré de réaliser soi-même les travaux
  5. Il reçoit un expert à son domicile qui vient constater les dommages et évaluer le coût des réparations
  6. Il reçoit par courrier une proposition d'indemnisation basée sur une estimation du prix des matériaux et du temps que Marcel va passer à réaliser les réparations
  7. Marcel accepte le montant alloué par son assurance et réalise les travaux soi-même

🧐 Vos questions sur l'indemnisation de l'assurance pour des travaux faits soi-même

👍 Comment déclarer les travaux faits soi-même à son assureur ?

Vous devez déclarer les travaux faits par vous-même à votre assureur en cas de sinistre. En cas de gros travaux, votre assurance peut mandater un expert missionné pour évaluer les dommages et les circonstances du sinistre.

Il est important de lui notifier votre volonté de réaliser vous-même les travaux afin qu'il calcule en conséquence le montant de l'indemnisation. En effet, comme il n'a pas de devis de professionnels sur lequel s'appuyer, l'assureur doit déterminer le montant des matériaux et estimer le temps nécessaire à la réalisation de vos travaux.

❓ Est-ce que je suis couvert par mon assurance si je fais moi-même mes travaux ?

La couverture en assurance en cas de travaux faits par soi-même dépend avant tout des garanties souscrites et de l'ampleur des dommages. Par exemple, les dommages causés par un dommage électrique représentent une exclusion de garantie en assurance habitation !

Par conséquent, il est important de contacter son assurance avant de réparer soi-même ou de réaliser des travaux. Assurez-vous d'être couverts en cas de vol, d'incendie ou encore en cas d'accident de la vie courante.

Faire ses travaux soi-même peut aussi faire l'objet d'un refus de l'assurance. L'expert mandaté par la compagnie peut s'opposer à la prise en charge des dégâts pour non-conformité ou malfaçons en cas de nouveau sinistre. Notez aussi que vous êtes responsables pendant 10 ans lors de gros travaux qui affecteraient la solidité de votre maison. En cas de revente de votre bien, votre responsabilité peut être engagée et vous devrez assumer vous-même la garantie décennale.

🔍 Quelles sont les indemnités pour des dégâts des eaux ?

Les indemnités pour dégâts des eaux dépendent de chaque compagnie d'assurance et des conditions inscrites au contrat. Attention aux exclusions de garantie de votre assurance habitation : si le sinistre est la conséquence d'un mauvais entretien ou une absence de réparation, votre assurance peut refuser de vous indemniser.

Le délai d'indemnisation en cas de dégâts des eaux est en moyenne d'1 mois. Un laps de temps réduit par certains assureurs pour les sinistres minimes !