Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 74 59 44 77 Rappel gratuit
Menu

Fournisseurs d’électricité et de gaz en France

Comparez tous les fournisseurs d'énergie sur notre comparateur en ligneDécouvrez quel fournisseur est le moins cher pour votre profil de consommation.
Lancer la comparaison

Le marché de l’électricité et du gaz naturel compte aujourd’hui 32 fournisseurs. Chacun présente des atouts spécifiques pour convaincre les clients : offres duales, à prix fixe, énergie verte, 100% en ligne…

Né du regroupement d'entreprises locales de distribution, Alterna est un petit fournisseur qui commercialise deux offres d'électricité et une de gaz naturel à des prix compétitifs.

Très présent sur le secteur du gaz propane sur lequel il est l'un des principaux acteurs, Antargaz propose également des offres de gaz naturel pour les moyens et gros consommateurs particuliers...

Fournisseur bien connu de propane et de bouteilles de gaz, Butagaz commercialise de l'électricité et du gaz naturel depuis octobre 2017.

Le site d'achat en ligne de produits à prix discount est également présent sur le marché de l'électricité, sur lequel il propose une offre d'électricité en ligne.

Primé pour la qualité de son service client et reconnu pour ses offres toutes moins chères que les tarifs réglementés, Direct Energie est le troisième fournisseur d'énergie en France.

Fournisseur de gaz naturel, Dyneff bénéficie d'une présence ancrée dans le sud de la France où la société commercialise du carburant et des produits pétroliers depuis plus de 50 ans.

Le fournisseur historique commercialise le tarif réglementé de l'électricité, souvent moins compétitif que ses concurrents. Il propose aussi une offre d'électricité verte et deux offres de...

Fournisseur ancré dans l'économie participative, collaborative et numérique ; ekWateur propose de l'énergie verte - dont du biométhane - et une large gamme de services.

Élecocité est un petit fournisseur permettant aux citoyens de s'engager dans la transition énergétique en finançant des projets locaux par leurs factures.

Electricité de Provence permet de se fournir en énergie verte produite par de petits producteurs de la région PACA.

Ce fournisseur militant adopte un modèle original : de l'électricité 100% verte achetée directement auprès de petits producteurs locaux.

Petit fournisseur né de l'union de producteurs détenant des centrales hydrauliques dans le sud de la France, il propose de l'électricité verte à un prix compétitif.

Venu de Picardie, ce jeune fournisseur de gaz et d'électricité commercialise des offres à prix fixe pendant 1 à 3 ans. Ses tarifs peuvent beaucoup fluctuer d'un mois à l'autre.

Fournisseur historique de gaz naturel, anciennement GDF Suez, propose les tarifs réglementés. Il commercialise également une large palette d'offres d'électricité et de gaz à prix fixes.

Le 1er fournisseur de gaz en Europe propose un large choix d'offres aux consommateurs français, depuis qu'il commercialise des offres d'électricité depuis 2017.

Gaz de Bordeaux est présent sur le réseau GRDF depuis 2017 et commercialise donc ses offres sur 95% du territoire français.

Fournisseur historique d'énergie à Grenoble, GEG commercialise désormais deux offres d'électricité sur le réseau national ENEDIS.

Jusqu'ici spécialisée dans la production photovoltaïque, la filiale du groupe Casino est désormais présente sur le marché de la fourniture d'électricité.

Happ-e by Engie n'est pas à proprement parler un fournisseur ; c'est le nom sous lequel Engie commercialise ses trois offres à prix indexé sur le tarif réglementé.

ilek est une plateforme permettant aux consommateurs d'acheter de l'électricité renouvelable à un producteur et de choisir l'origine exacte de l'électricité : éolienne ou...

Leclerc commercialise une offre d'électricité verte dont les remises peuvent être obtenues sur sa carte fidélité ou sur ses factures.

Filiale de la Coopérative d'électricité de Saint Martin de Londres, Lucia Energie propose une offre d'électricité à prix fixe pendant 1 an dont le prix est équivalent aux tarifs réglementés.

Après avoir lancé l'application Qinergy de suivi en temps réel de consommation électrique en 2014, Budget Telecom a créé Mint Energie pour de l'électricité verte et low cost.

Ohm Energie propose 4 offres, dont certaines conçues spécialement pour les Linky. Il met aussi à disposition un assistant énergétique qui aide à la maîtrise de sa consommation d'électricité.

Ce fournisseur engagé ambitionne de fournir de l'électricité verte à tout un chacun, avec un abonnement moins cher que les tarifs réglementés à condition de faire attention à sa consommation.

Plüm Energie est un fournisseur vert qui propose de l'électricité d'origine renouvelable, et encourage financièrement ses clients à réduire leurs consommations au quotidien.

Fondée par des ELD de l'Oise et de la Somme, Proxelia propose une offre d'électricité avec une réduction à la fois sur l'abonnement et le prix du kWh.

Filiale de Séolis, l'entreprise locale de distribution des zones rurales du département des Deux-Sèvres, Sélia propose deux offres d'électricité en France - dont une verte.

Offre d'électricité et de gaz combinée à la station connectée Sowee (filiale d'EDF); elle permet de piloter ses chauffages et ses objets intelligents.

Total Spring est venu remplacer la marque Lampiris en octobre 2017, avec des offres similaire : de l'électricité verte et du gaz naturel à prix fixe ou indexé.

Urban Solar Energy est un fournisseur d'électricité 100% renouvelable et locale pour les particuliers et les professionnels. Il propose aussi une offre d'autoconsommation à destination des...

Vattenfall est le fournisseur historique d'électricité en Suède. Après les professionnels, il s'attaque au marché français des particuliers en 2018.

Depuis l'ouverture du marché de l'énergie en 2007, la fourniture d'électricité a profondément changé de visage, passant d'une situation de monopole avec EDF-GDF à l'existence d'une multitude d'acteurs. On dénombre aujourd'hui vingt-huit fournisseurs pouvant commercialiser leurs offres aux consommateurs partout à travers le pays - zones de desserte des entreprises locales de distribution à part.

Qui sont les fournisseurs d'électricité et de gaz en France ?

La libéralisation du marché de l'énergie a ouvert le droit aux consommateurs de pouvoir opter pour le fournisseur d'énergie de leur choix et ne sont plus dans l'obligation de souscrire auprès des fournisseurs historiques.

 

On distingue deux types de fournisseurs d'énergie : les fournisseurs historiques et les fournisseurs alternatifs. Du fait de leurs histoires et stratégies respectives, tous n'occupent pas la même place aujourd'hui au sein du marché.

Les fournisseurs historiques

En situation de monopole sur la fourniture d'énergie jusqu'à l'ouverture des marchés de détail à la concurrence, les fournisseurs historiques sont les seuls à proposer les tarifs réglementés de vente.

EDF et Engie (ex GDF)

Les fournisseurs historiques de l'électricité et du gaz : EDF et Engie

EDF (Électricité de France) et Engie (ex-GDF Suez) sont les deux anciens monopoles issus de la loi de nationalisation de 1946. Ils sont fournisseurs historiques respectivement sur les réseaux Enedis (ex-ERDF) et GRDF, qui couvrent 95% du territoire métropolitain continental. Ils sont désormais concurrents et proposent des offres de marché à la fois d'électricité et de gaz. Pourtant, près d'un Français sur deux ignore toujours que ces deux entreprises sont distinctes et que tout consommateur peut changer de fournisseur, selon le baromètre annuel établi par le Médiateur national de l'énergie.

Depuis 2007, EDF et Engie conservent une position dominante respectivement sur le marché de l'électricité et du gaz naturel, et ce quelle que soit la catégorie de consommateur. Profitant de leur notoriété et de leurs données clients, EDF gagne encore aujourd'hui des parts de marché sur le marché du gaz naturel et Engie en gagne de son côté sur le marché de l'électricité.

Les entreprises locales de distribution

Dans certaines localités, les tarifs réglementés sont proposés non pas par Engie ou EDF mais par des entreprises locales de distribution d'électricité et de gaz. Si l'écrasante majorité du territoire métropolitain continental est couverte par le réseau de distribution d'ENEDIS (électricité) ou de GRDF (gaz naturel), certaines zones du territoire sont couvertes par des réseaux opérés par des gestionnaires de réseaux de distribution (GRD) différents. Il en existe approximativement 150 pour l'électricité et 20 pour le gaz naturel, qui représentent environ 1,5 million de personnes pour l'électricité et 450 000 pour le gaz naturel.

Ces entreprises locales sont les seuls fournisseurs, sur leur territoire de desserte, à vendre de l'électricité et du gaz au tarif réglementé de vente ou bien à prix de marché. A l'exception d'ekWateur à Grenoble, les fournisseurs alternatifs ne pénètrent pas encore ces petits marchés car cela leur demanderait un investissement trop lourd pour le marketing et l'adaptation notamment aux systèmes d'informations.

Fournisseurs d'électricité et de gaz
Les fournisseurs historiques restent leaders sur le marché de l'énergie, mais les fournisseurs alternatifs les challengent de plus en plus avec leurs offres compétitives et innovantes.

Les fournisseurs alternatifs

Les fournisseurs alternatifs sont les fournisseurs qui, avant l'ouverture du marché à la concurrence, ne proposaient pas d'offre de fourniture d'électricité et/ou de gaz en France, via ses réseaux électriques et gaziers nationaux. Certains fournisseurs ont été nouvellement créés, d'autres étaient déjà des acteurs locaux ou internationaux de l'énergie et sont venus s'implanter sur le marché français avec des stratégies et des ambitions différentes. Pour acquérir de nouveaux clients, ils s'appuient sur une attention particulière aux prix d'achat de l'électricité, essentiellement sur les marchés de gros. Ils disposent en règle générale d'une structure légère qui leur permet d'économiser en coûts de fonctionnement et investissent peu en communication et marketing. Enfin, ils misent beaucoup sur des offres innovantes avec des tarifs qui sont, pour la grande majorité d'entre eux, plus intéressants que les tarifs réglementés de vente.

 

En optant pour un fournisseur alternatif, rien ne change pour le consommateur, sauf le prix et le service client. En effet, la différence entre les tarifs réglementés et les offres à prix de marché réside dans le montant de la facture et sa gestion. La qualité de l'énergie est strictement la même et reste desservie par le gestionnaires des réseaux de distribution ENEDIS et GRDF. Par ailleurs, le consommateur conserve le même compteur d'électricité et ne subit aucune coupure de courant ou d'approvisionnement en optant pour l'offre de marché d'un fournisseur alternatif.

Le changement de fournisseur d'électricité et de gaz est un droit que peuvent exercer tous les consommateurs français - hors des territoires des ELD. Pourtant, une décennie après l'ouverture du marché à la concurrence, à peine plus d'un Français sur deux sait qu'il est possible de changer de fournisseur.La procédure est gratuite, simple et rapide puisqu'elle ne dure que le temps d'un appel et ne nécessite absolument aucune démarche de la part du consommateur. Plus d'informations avec un expert de l'énergie au 09 73 72 73 00 (appel non surtaxé).

Les ELD s'ouvrant au reste du pays

Certaines entreprises locales de distribution ont saisi l'opportunité de l'ouverture du marché en proposant des offres de marché hors de leur territoire de desserte, mais partout en France. Dans ce cas, elles sont considérées comme des fournisseurs alternatifs sur les réseaux ENEDIS et GRDF. Elles disposent en effet d'un savoir-faire de plusieurs décennies, des salariés aguerris et parfois de leurs propres sources de production.

Certaines ont décidé de se regrouper à plusieurs, c'est le cas d'Alterna qui regroupait à la base 13 ELD et auxquelles se sont jointes trente-six autres depuis le début de l'aventure il y a treize ans. C'est aussi le cas de Proxelia qui fut lancée en 2004 à partir du regroupement de trois ELD.

D'autres, ayant souvent des territoires de desserte déjà importants, ont simplement décidé de créer une nouvelle entité au sein de l'entreprise, sans nouer de partenariat. Dans l'ordre, se sont lancés sur le marché national de l'énergie Lucia en 2007, Sélia en 2013, Energies du Santerre en 2015, Gaz de Bordeaux et GEG, tous les deux en 2017.

Les fournisseurs étrangers d'énergie présents en France

L'un des grands principes de la libéralisation était de créer un marché européen de l'énergie, où des leaders nationaux pourraient intégrer de nouveaux marchés chez leurs voisins et se concurrencer. Deux fournisseurs européens ont décidé de s'implanter en France quelques années après l'ouverture du marché Hexagonal, comme l'a également fait EDF en Espagne et au Royaume-Uni notamment.

Le belge Lampiris est arrivé en 2010 avec des offres d'électricité verte puis de gaz naturel. Sa position de leader sur le marché français de l'électricité verte a poussé Total à racheter Lampiris en 2016.

Le géant italien de l'énergie et premier fournisseur de gaz naturel en Europe eni commercialise lui aussi des offres de gaz en France depuis 2012, et des offres d'électricité depuis 2017.

En octobre 2018, le géant de l'électricité suédois Vattenfall a annoncé la commercialisation d'offres d'électricité et de gaz pour les clients particuliers

Sur le marché des professionnels, ouvert à la concurrence en 2004 et représentant un volume de ventes bien plus large que les particuliers, les opérateurs étrangers sont bien plus nombreux.

Les fournisseurs par intégration horizontale

Certaines entreprises disposant d'une expérience sur le marché de l'énergie mais éloignées de l'électricité et du gaz naturel ont également décidées de se lancer. Des synergies sont en effet possibles dans des domaines d'activité qui ne sont pas si éloignés.

Butagaz est allé encore plus loin puisqu'il commercialise à la fois des offres de gaz et d'électricité.

L'entreprise montpelliéraine Dyneff, spécialisée à la base dans les produits pétroliers, a adopté une démarche similaire en 2015 et commercialise depuis lors trois offres de gaz.

Enfin, le pétrolier Total, que l'on ne présente plus, a accéléré sa mue depuis l'arrivée à sa tête de Patrick Pouyanné. Elle ambitionne de devenir la « major de l'énergie responsable » et veut être présente « de la pompe à la prise ». Après le rachat de Lampiris en juin 2016 pour cent-cinquante millions d'euros, l'entreprise a changé le nom de la marque pour devenir Total Spring. C'est sous ce nom que la société commercialise désormais ses offres d'électricité verte et de gaz naturel. En avril 2018, Total annonçait le rachat de Direct Energie, premier fournisseur alternatif d'énergie, pour un milliard quatre-cent millions d'euros. Pour l'heure, on ne sait pas ce qu'il adviendra des marques Direct Energie et Total Spring.

Les fournisseurs par intégration verticale

Avec l'ouverture croissante du marché et l'amélioration de l'information des particuliers, des acteurs a priori éloignés du secteur s'y intéressent et commencent à le pénétrer. C'est le cas de Casino, avec les marques Greenyellow pour des contrats verts et Cdiscount énergie pour le hard discount.

Le leader de la grande distribution E.Leclerc a lui aussi lancé des offres de fournitures d'électricité renouvelable Leclerc énergies à l'été 2018. Il se murmure également que Orange énergie s'apprêterait à rentrer sur le marché de l'électricité.

Les nouveaux fournisseurs d'électricité et de gaz

Des sociétés se sont également créées ex nihilo, avec des positionnements différents.

Le plus connu des fournisseurs alternatifs est Direct Energie, qui affiche une large gamme d'offres d'électricité et de gaz naturel : classique, en ligne et électricité verte avec toujours une réduction par rapport aux tarifs réglementés de vente (TRV). L'entreprise a été rachetée par Total en avril 2018, mais la marque pourrait subsister puisqu'elle est la plus connue des Français en dehors des fournisseurs historiques. Planète Oui commercialise uniquement de l'électricité verte, avec un rabais sur l'abonnement par rapport aux TRV sous conditions, permettant ainsi de réduire a lui aules factures des petits consommateurs. Enercoop a un profil militant engagé, puisque son électricité plus chère que les TRV vient exclusivement de parcs d'énergie renouvelable français.

ekWateur s'est lancé à la fin de l'année 2016 et propose une multitude de services innovants en plus d'offres d'électricité et de gaz verts à prix attractifs ; le fournisseur ayant d'ailleurs été le premier à proposer une offre de biométhane en France. Ont suivi au cours de l'année ilek et ses offres renouvelables permettant de choisir sa source de production, Energie d'ici et son électricité issue de centrales hydrauliques et Plüm Energie avec son électricité verte et son incitation financière à la réduction des consommations.

Sont arrivés en 2017 Greenyellow de Casino et son application mobile pour suivre sa consommation, à l'instar de ce que propose déjà Mint Energie. Puis Electricité de Provence et son électricité made in PACA a pointé le bout de son nez.

Enfin l'année 2018 a pour l'heure marqué les arrivées sur le marché des fournisseurs d'électricité 100% renouvelable Elecocité, OHM Energie, Urban Solar, Leclerc Energie et Vattenfall.

Faire jouer la concurrence pour économiser sur ses factures d'énergie En 2018, on estime qu'il est possible pour un foyer moyen d'économiser près de 200€/an en quittant les tarifs réglementés pour une offre moins chère. Retrouvez les prix du kWh d'électricité et les tarifs du gaz chez les différents fournisseurs ou utilisez notre comparateur pour obtenir une simulation personnalisée pour votre profil de consommation.

Parts de marché des fournisseurs d'énergie en France

Les fournisseurs communiquent rarement leur nombre de clients. Pour estimer la part de marché de chacun, Selectra s'est basé sur le rapport de la CRE sur le marché de l'énergie au quatrième trimestre 2017 et sur les différentes informations communiquées par les fournisseurs. En outre, par souci de pertinence, nous avons exclu les entreprises locales de distribution de notre étude.

Parts de marché des fournisseurs d'électricité

En France au 31/12/2017, on compte 32 396 000 sites résidentiels raccordés à l'électricité, dont environ 30,9 millions auprès du réseau ENEDIS. Selon notre étude, EDF reste largement leader du marché de l'électricité avec 81,3% de parts de marché. Néanmoins, son nombre de clients s'effrite, puisqu'il perd en moyenne 100 000 clients par mois. Et le principal bénéficiaire de cette érosion est Engie, (ex GDF Suez), qui profite de sa notoriété pour séduire de nombreux clients pour l'électricité, tant par le marketing que le démarchage commercial. Il détient, selon nos informations, de 11,3% du marché.

Le principal challenger est Direct Energie, qui a réussi à capter 5,2% du marché à lui seul, grâce à une stratégie simple : des remises claires et un service client de qualité.

Tous les autres fournisseurs détiennent ensuite moins d'un pourcent du marché. Eni et Total Spring ont néanmoins respectivement acquis 225 000 et 200 000 clients, ce qui n'est pas négligeable. Suit ensuite la coopérative de l'énergie enercoop dont le modèle a séduit 47 500 clients en une dizaine d'année malgré des prix étant de loin les plus chers du marché. Elle est suivie par ekWateur et ses 47 000 clients, essentiellement acquis grâce à des opérations d'achats groupés d'énergie remportés en proposant les meilleurs prix pour de l'électricité verte. Happ-e, la marque de prix indexé d'Engie, disposerait selon nous d'environ 40 000 clients. Le fournisseur vert et lillois aurait capté 27 500 clients selon nos informations, suivi d'Alterna avec 20 000 clients et les jeunes fournisseurs Mint Energie et Cdiscount-Greenyellow (du groupe Casino) avec 15 000 clients chacun. Nous estimons enfin que l'ensemble des autres petits fournisseurs d'électricité disposent de 81 000 clients.

 

Parts de marché des fournisseurs de gaz

Au 31 décembre 2017, 10 673 000 sites résidentiels raccordés au gaz naturel, dont 450 000 environ au sein du réseau d'un distributeur non nationalisé, différent donc de GRDF. Selon notre étude, Engie reste largement leader sur le marché du gaz naturel avec 72,6% de parts de marché, grâce à son offre au tarif réglementé bien entendu, mais également ses offres de marché puisqu'il en a fait souscire davantage que tous ses concurrents réunis. Ses commerciaux et démarcheurs font en effet souscrire les consommateurs à ces offres car elles sont plus avantageuses, à court comme à moyen terme, pour l'entreprise.

EDF est le premier fournisseur alternatif de gaz naturel avec 1,3 million de clients, essentiellement acquis par téléphone lorsque les particuliers emménagement. Selon nos estimations, Eni a réussi à capter 6,4% du marché en se focalisant pendant sur l'acquisition de clients gaz naturel, son coeur de métier, pendant des années avant d'également commercialiser des offres d'électricité à partir de 2017. Il est suivi de près par Direct Energie, qui détient 5,5% du marché, ainsi que Total Spring (2,4% du marché) dont l'essentiel des clients avait été acquis par Lampiris. Les autres petits fournisseurs alternatifs de gaz se partagent les 0,4% du marché restants.

 

Les offres de marché convainquent de plus en plus face aux tarifs réglementés

Si seuls les fournisseurs historiques (EDF, Engie et les ELD) sont autorisés à commercialiser les tarifs réglementés de vente, tous peuvent commercialiser des offres de marché. En outre, il existe différents types d'offres de marché, dont des offres à prix fixes garantissant un prix bloqué pour une certaine période ; et des offres à prix indexés comportant une réduction immédiate par rapport aux tarifs réglementés de vente.

Différence entre tarifs réglementés et tarifs de marché

La Commission de régulation de l'énergie établit des rapports sur les marchés de détail et de gros de l'énergie chaque trimestre - et confond les données concernant les distributeurs ENEDIS, GRDF et les non nationalisés. Le dernier rapport révèle notamment que 21% des consommateurs particuliers sont aujourd'hui chez un fournisseur alternatif d'électricité, ce qui représente 18% des consommations résidentielles. Le marché du gaz naturel est plus mature, puisque 28% des Français sont chez un fournisseur alternatif, représentant 27% des consommations.

Répartition des types d'offres d'électricité et gaz pour les particuliers en France - au 31 septembre 2018
Type d'offres Electricité Gaz naturel
Nombre de sites Répartition en valeur Nombre de sites Répartition en valeur
Tarif réglementé de vente 25 611 000 78,60 % 4 434 000 41,58 %
Offres de marché 6 974 000 21,40 % 5 229 000 58,42 %
dont fournisseurs historiques 216 000 3,1 % 3 194 000 51,28 %
dont fournisseurs alternatifs 6 974 000 96,9 % 3 035000 48,72 %
Total 32 585 000 100 % 10 663 000 100 %

Source : Les marchés de détail de l’électricité et du gaz naturel au 3ème trimestre 2018. Commission de régulation de l'énergie.

Quelle dynamique sur le marché des fournisseurs d'énergie ?

Le marché de l'énergie en France s'ouvre progressivement, mais pas de la même manière pour l'électricité et le gaz. En effet, le marché de l'électricité s'ouvre progressivement et de façon linéaire, puisque de plus en plus de consommateurs font la démarche de quitter les tarifs réglementés chaque mois et qu'un Français sur cinq aura bientôt quitté EDF et ses tarifs réglementés. Pour ce qui est du marché du gaz, la dynamique s'est amplifiée depuis l'année 2013, où de fait Engie a entamé une stratégie commerciale conquérante en mettant en avant ses offres de marché pour gagner de nouveaux clients et faire passer des clients en situation de déménagement - tant sur le gaz que sur l'électricité d'ailleurs.

On remarque que la majorité des nouveaux entrants sur le marché proposent de l'électricité verte, qui devient donc la norme chez les fournisseurs alternatifs. Ils n'oublient pas pour autant de proposer des prix attractifs, afin d'attirer le spectre le plus large de nouveaux clients. Il faut également souligner l'émergence du gaz vert, avec la compensation du carbone consommé et voire même désormais des offres de biométhane. Ainsi les fournisseurs alternatifs s'engagent plus rapidement dans la transition énergétique que leurs aînés ; d'autant plus qu'il s'agit d'un argumentaire de poids pour acquérir des clients et que les énergies renouvelables sont de plus en plus compétitives face au nucléaire et aux énergies carbonées.

Evolution de la répartition des types d'offres d'électricité et gaz souscrites en France

d'électricité
de gaz
Une ouverture du marché qui profite essentiellement aux fournisseurs historiques

EDF est aujourd'hui de loin le premier fournisseur alternatif de gaz en France. De même pour Engie (ex GDF-Suez) sur l'électricité. Les deux fournisseurs profitent de leur notoriété pour proposer aux prospects qui emménagent de passer si possible l'électricité et le gaz chez eux. Engie mise également beaucoup sur le démarchage par téléphone et en porte à porte, ce qui lui a permis de conquérir depuis 2007 près de quatre millions de clients électricité et, grâce à ses nombreuses offres de marché à prix fixe, de garder près de trois millions de clients gaz en plus des près de cinq millions de clients dont elle dispose toujours aux tarifs réglementés comme héritage de son monopole sur le gaz. EDF n'a jusqu'ici pas su entreprendre de vraie stratégie de conquête et, à l'inverse d'Engie, a perdu plus de clients qu'elle n'en a gagné depuis l'ouverture du marché. L'entreprise compte aujourd'hui réagir sur son son marché historique, avec de nouvelles offres vertes EDF dont certaines spécialement pour Linky.

check selectra

La vingtaine de fournisseurs alternatifs présente sur le marché a globalement réussi à capter un quart du marché. Il s'agit d'une part non négligeable, mais qui reste relative, d'autant que trois acteurs se démarquent principalement des autres : Direct Energie, Eni et Total Spring. Si la dynamique actuelle se poursuit, et avec l'annonce du rachat par Total de Direct Energie, on pourrait voir émerger un oligopole à quatre sur le marché français de l'énergie. Les petits fournisseurs alternatifs ne sont toutefois pas en reste et certains disposent même d'un portefeuille clients de plusieurs dizaine de milliers de foyers; acquis grâce à des offres innovantes et souvent nettement plus intéressantes que celles des fournisseurs historiques du marché.

Le métier de fournisseur d'énergie

Jusqu'à la libéralisation progressive du marché de l'énergie, la chaîne de valeur des différentes activités du secteur en France était gérée par le monopole d'Etat EDF-GDF. Petit à petit, la production et la fourniture ont été ouvertes à la concurrence, tandis que l'acheminement (le transport et la distribution) est restée en monopole ; le tout dans l'intérêt du consommateur.

La chaîne de valeur de l'énergie en France
Production Acheminement Fourniture
Transport Distribution
Ouvert à la concurrence En monopole Ouvert à la concurrence
L'électricité est produite par des parcs et centrales, en France et en Europe (EDF principalement en France). L'électricité est par la suite transportée sur de longues distances par un réseau maillé de transport (RTE), qui recouvre les lignes électriques à haute tension. L'électricité arrive dans un bassin de consommation donné. Elle est alors amenée jusqu'à son point de consommation final par un réseau arborescent de lignes basse tension (ENEDIS et environ 150 entreprises locales de distribution). Enfin, l'électricité est consommée par le particulier ou le professionnel et facturée par le fournisseur (27 fournisseurs d'électricité sur le marché des particuliers - hors ELD).
Le gaz naturel est extrait par des producteurs en Europe, en Afrique, en Russie et au Moyen-Orient principalement. Le gaz naturel est ensuite transporté sur de très longues distances jusqu'en France par des gazoducs (voie terrestre) ou par des méthaniers (voie maritime) avec GRTgaz et Teréga.
Éventuellement, le gaz naturel peut être stocké via Storengy.
Le gaz naturel, une fois arrivé dans un bassin de consommation donné, est conduit jusqu'à son consommateur final par un réseau de canalisation de moyen diamètre (GRDF et une vingtaine d'ELD). Enfin, le gaz naturel est consommé par le particulier ou le professionnel et facturé par le fournisseur (12 fournisseurs de gaz sur le marché des particuliers - hors ELD).

Rôle et missions des fournisseurs d'énergie

Le rôle du fournisseur est de proposer et de commercialiser des offres de fourniture d'énergie à destination des consommateurs, particuliers ou professionnels. Le choix de son fournisseur est important à plusieurs égards : d'une part les tarifs proposés par les différents fournisseurs peuvent varier (jusqu'à 25% d'écart) ; d'autre part le fournisseur est l'interlocuteur privilégié du consommateur dans de multiples cas (service client, demandes techniques, liens avec les gestionnaires des réseaux, etc.).

Ligne haute tension au crépuscule pipeline gaz près d'une montagne
Entre son lieu de production et de consommation, l'énergie fait intervenir quatre différents types d'acteurs. L'énergie est transportée et distribuée avant d'être fournie aux consommateurs ; les fournisseurs sont donc en aval de la chaîne de valeur de l'énergie.

C'est pourquoi, lorsqu'un client souscrit une offre chez un fournisseur, le contrat qu'il conclut regroupe aussi les dispositions générales relatives à l'accès et à l'utilisation du réseau Public de distribution entre le client et le distributeur, notamment lors des périodes de pointe de consommation.

Le fournisseur ne conserve qu'environ un tiers des sommes qu'il collecte. Si les factures de ses clients lui sont bien destinées, il reverse toutefois environ un tiers aux gestionnaires de réseaux d'acheminement pour couvrir les coûts liés à l'acheminement de l'électricité sur le réseau ; et l'autre tiers aux différents organismes devant percevoir les taxes et contributions sur l'énergie.

Le rôle des fournisseurs dans la chaîne de valeur de l'électricité

  1. Le fournisseur peut produire son l'électricité , ou l'acheter soit sur les marchés de gros à des producteurs ou bien à EDF au tarif régulé de l'ARENH.
  2. Il la revend à des consommateurs finals.
  3. Enfin, il collecte le paiement via la facture qu'il reverse pour un tiers aux gestionnaire de réseaux d'acheminement et pour un tiers à divers organismes sous forme de taxes.

Le rôle des fournisseurs dans la chaîne de valeur du gaz

Le métier de fournisseur de gaz naturel consiste, schématiquement :

  1. à acheter, en gros, d'importantes quantités de gaz naturel ;
    • il peut conclure des contrats d'approvisionnement de long terme avec des producteurs (Sonatrach en Algérie, Gazprom en Russie, Statoil en Norvège, etc.) qui lui assurent un approvisionnement, tout au long de l'année, en gaz naturel, à un prix défini dans le contrat ; ces contrats sont conclus pour des durées pouvant atteindre jusqu'à 30 ans ;
    • il peut faire appel à des courtiers en énergie ;
    • il peut s'approvisionner sur les marchés organisés de gros du gaz naturel ; il existe deux marchés de ce type :
      • le marché des « futures » (moyen terme, pour des livraisons à l'horizon d'un à plusieurs mois) appelé PowernextGas Futures ;
      • le marché du spot (court terme, pour des livraisons à l'horizon de quelques jours), appelé Powernext Gaz Spot.
  2. et à revendre au détail ce gaz naturel à des consommateurs particuliers et professionnels.
  3. Enfin, il collecte le paiement qu'il reverse pour un tiers aux gestionnaire de réseaux d'acheminement et pour un tiers à divers organismes sous forme de taxes.

Législation Loi n°2003-8 du 3 janvier 2003 : obligation d'autorisation ministérielle pour la vente gaz en France.
Décret n°2004-250 du 19 mars 2004 : modalités de délivrance de l'autorisation.

Les fournisseurs alimentant des clients finals doivent conclure différents contrats d'acheminement en fonction des clients qu'ils envisagent de fournir en gaz.

  • un contrat d'acheminement transport avec le (ou les) transporteur(s) par lesquels les quantités de gaz seront acheminées, c'est-à-dire avec GRTgaz et/ou Teréga (ex TIGF) ; un tel contrat doit obligatoirement être conclu, y compris lorsque le fournisseur se fournit exclusivement au moyen d'une centrale de biogaz directement connectée à un réseau de distribution ; en effet, l'équilibrage journalier des injections de gaz auquel sont soumis les fournisseurs s'apprécie au niveau du réseau de transport ;
  • un contrat d'acheminement distribution avec le (ou les) distributeur(s) par lesquels les quantités de gaz seront acheminées, sauf :
    • dans le cas où le fournisseur ne fournirait que des clients professionnels souhaitant souscrire, séparément de leur contrat de fourniture, un contrat d'acheminement direct auprès de leur gestionnaire de réseau de distribution ;
    • dans le cas où le fournisseur ne fournirait que des clients directement raccordés au réseau de transport de gaz naturel.

Enfin, le fournisseur peut souscrire des capacités de stockage auprès de Storengy ou Teréga, les deux gestionnaires de sites de stockage en France.

Les gestionnaires de réseaux, en lien direct avec les fournisseurs

Les gestionnaires de réseau de distribution sont responsables de l'acheminement de l'énergie jusqu'au foyer des consommateurs. ENEDIS est le principal gestionnaire de réseau de distribution (GRD) de l'électricité, et GRDF se charge du gaz. Les consommateurs ne peuvent pas choisir leurs gestionnaires de réseaux et tous les clients bénéficient du même service. 

ENEDIS et GRDF les gestionnaires du réseau

Dans le cadre de leurs missions de service publique, ENEDIS et GRDF se chargent notamment :

Etant donné que tous les Français reçoivent la même énergie via les mêmes réseaux, que ce soit pour le gaz ou l'électricité et qu'importe le fournisseur ; les consommateurs doivent se baser sur d'autres critères pour choisir leur fournisseur. Il y a deux éléments qui varient d'un fournisseur à l'autre : le prix et la qualité du service client.

De nombreuses critiques formulées envers les fournisseurs d'énergie proviennent de la confusion entre fournisseurs et gestionnaires, notamment entre ENEDIS et EDF pour l'électricité et entre GRDF et GDF Suez pour le gaz. En outre, les prestations facturée par ENEDIS et GRDF le sont à un tarif fixé, qui est le même pour tous les Français, quel que soit le fournisseur.

Mise à jour le