Vous êtes ici

Déménagement

09 73 72 73 00

Les puissances de compteur électrique

Un devis pour l'électricité / le gaz moins cher ?
09 73 72 73 00 (lundi-vendredi 8h-21h ; samedi 8h30-18h30 - non surtaxé)
Rappel gratuit


La puissance d'un compteur électrique correspond à la consommation maximale d'électricité possible à un instant T. Plus elle est élevée, plus il est possible d'utiliser des appareils électriques puissants en même temps. Mais si l'on dépasse cette puissance souscrite, alors l'installation disjoncte, c'est pourquoi elle doit donc être déterminée avec précaution : ni trop basse, ni trop élevée. D'autant plus qu'elle détermine aussi le prix de l'abonnement électrique.


  • L'essentiel
  • Elle correspond à la capacité de l'installation électrique d'une habitation à faire fonctionner des appareils électriques en même temps.
  • La plupart des compteurs électriques ont cependant une puissance comprise entre 3 et 12 kVA.
  • La puissance (en kVA ou kW) est à différencier de la consommation en kWh. Par exemple, un sèche-cheveux de puissance 2000 W (=2 kW) consommera 2000 Wh (=2 kWh) en fonctionnement à pleine puissance pendant une heure.
  • Le prix de l'abonnement dépend de la puissance de votre compteur et des tarifs de votre fournisseur.

La puissance électrique d'un compteur

A quoi correspondent les kVA en électricité ?

kVA : l'unité de mesure de puissance des compteurs d'électricité

Le kilovoltampère (kVA) correspond à 1000 voltampères (VA), il est l'unité de mesure de la puissance électrique apparente. La puissance électrique peut également être définie comme l'énergie consommée par unités de temps (P = E/t ; Puissance en watts = E en joules / t en secondes).

En tout, on compte neuf paliers de puissance électrique pour les particuliers : de 3 kVA (la plus faible) à 36 kVA (la plus élevée). Les puissances de compteurs les plus courantes pour les ménages français sont :

  • 3 kVA pour les petits logements (ex : studios) ;
  • 6 kVA pour la majorité des logements (ex : petits logements équipés d'un chauffage électrique ; grands logements non chauffés à l'électricité) ;
  • 9 kVA pour les logements consommant beaucoup d'électricité (ex : chauffage électrique de surfaces supérieures à 90 m²).

La puissance d'une installation de consommation d'électricité

Ligne électrique

La puissance d'une installation correspond à la quantité d'électricité maximum pouvant être consommée, à un moment donné ; c'est une sorte de droit de tirage. Si ce droit est dépassé (car trop d'appareils fonctionnent en parallèle), l'installation électrique disjoncte. Pour déterminer la puissance de son compteur, il faut donc évaluer la puissance cumulée de tous les appareils électriques susceptibles de fonctionner en même temps sur l'installation.

La puissance de l'installation détermine ensuite l'abonnement électrique ; plus la puissance souscrite est élevée, plus le prix de l'abonnement est important et plus l'installation peut soutirer d'électricité sur le réseau à un moment donné. Autrement dit, en contrepartie du paiement de l'abonnement pour cette puissance souscrite, le client se voit garantir le droit de pouvoir soutirer à tout moment de l'année sur le réseau une certaine quantité d'électricité.

En plus de l'abonnement fixe, la facture d'électricité comprend une part variant avec la consommation d'électricité (prix du kWh). Enfin, différentes taxes sur l'électricité s'ajoutent. Une facture d'électricité est donc composée d'une partie fixe qui dépend de la puissance souscrite et d'une partie variable qui dépend de la quantité d'électricité consommée.

Quelle est la puissance de mon compteur électrique ?

La puissance de votre compteur est indiquée sur votre facture d'électricité Si vous n'avez pas encore de facture sous la main mais disposez d'un compteur Linky, il est possible de retrouver la puissance directement sur l'écran.

La puissance de raccordement

Compteur d'électricité
  • La puissance de raccordement est la puissance maximale que l'installation de consommation d'électricité peut supporter. C'est une limite physique définie lors du raccordement du logement au réseau Enedis (ex- ERDF).
  • La puissance souscrite est la puissance contractuelle maximale que le consommateur peut appeler sur le réseau électrique. Elle dépend du contrat d'électricité souscrit et du compteur (qui est configuré en fonction de la puissance) et ne peut en aucun cas dépasser la puissance de raccordement. En cas de dépassement, un disjoncteur est programmé pour suspendre l'alimentation électrique.

Aussi, la puissance souscrite doit-elle être toujours inférieure ou égale à la puissance de raccordement. Dans l'hypothèse où un occupant souhaite augmenter sa puissance souscrite au-delà de la puissance de raccordement, des travaux coûteux (sur devis) sont nécessaires afin de modifier l'installation électrique.

Découvrez les démarches et les prix pour changer de puissance électrique.

Comment choisir sa puissance de compteur ?

En cas d'emménagement, de déménagement ou suite à des travaux, il est toujours important de bien définir la puissance de son compteur électrique. Les principaux éléments à prendre en compte sont :

  • les caractéristiques de votre logement (surface en m2) ;
  • le type de chauffage et l'énergie utilisée à cet effet (électricité, gaz naturel, chauffage collectif, individuel, etc.) ;
  • le nombre et le type d'équipements électroménagers ;
  • et éventuellement la présence ou non d'une piscine ou d'autres installations de ce type.

De quelle puissance ai-je besoin pour mon logement ?

Pour identifier la puissance de compteur nécessaire dans un logement, il convient de calculer la puissance cumulée des appareils électriques branchés sur l'installation et susceptibles de fonctionner en même temps. En général, les différents postes de consommation d'électricité sont le chauffage, la production d'eau chaude, l'éclairage et l'électroménager (machine à laver, télévision, réfrigérateur…).

Toutefois pour les particuliers, de tels calculs ne sont pas indispensables. La puissance du compteur d'électricité peut être estimée rapidement en fonction de la taille du logement et de l'usage fait de l'électricité (chauffage, eau chaude, etc.).

Puissance de compteur selon la taille de l'appartement ou de la maison
Situation Puissance
Très petit logement non chauffé à l'électricité 3 kVA
Logement chauffé à l'électricité d'une superficie inférieure à 80 m2 ou maison de grande taille non chauffée à l'électricité (la majorité des logements en France) 6 kVA
Logement chauffé à l'électricité d'une superficie supérieure à 80 m2 9 kVA
Maison chauffée à l'électricité d'une superficie supérieure à 130 m2 et disposant de nombreux équipements électriques (ex : piscine chauffée, congélateur) 12 kVA

Le tableau ci-dessous vous permet de calculer facilement la puissance de vos appareils électriques. Attention toutefois : ces puissances doivent être mises en lien avec votre niveau de consommation pour chacun des appareils. A l'aide des informations ci-dessous, vous pouvez retracer rapidement la consommation annuelle moyenne de vos appareils électriques.

Consommation électrique moyenne des appareils de la vie courante
Appareil électrique Puissance moyenne en Watts Consommation annuelle moyenne estimée
Chauffage
Radiateur électrique 1500 à 3000 W 3500 kWh
Chauffage d'appoint 1000 à 2000 W 180 kWh
Production d'eau chaude
Cumulus 100 litres 2000 à 2500 W 1550 kWh
Cuisine
Réfrigérateur combi (250 litres) 200 à 350 W 200 kWh
Lave-vaisselle 1200 W 288 kWh
Four 2000 à 2500 W 162 kWh
Micro-ondes 1000 à 1500 W 90 kWh
Salle de Bain / Linge
Sèche-cheveux 1500 W 35 kWh
Lave-linge 2500 W 260 kWh
Sèche-linge 2500 à 3000 W 192 kWh
Eclairage
Lampe avec ampoules économiques 15 à 25 W 35 kWh
Ampoule à incandescence 100 à 200 W 150 kWh
Lampe halogène 300 W 500 kWh
Loisirs
Télévision 100 à 250 W 125 kWh
Ordinateur 100 à 200 W 110 kWh
Aspirateur 700 à 800 W 70 kWh

Sélection d'offres d'électricité en fonction de la puissance du compteur

Offres d'électricité conseillées selon chaque puissance
Caractéristiques du logement Puissance conseillée Fournisseur conseillé et réduction HT / tarifs réglementés Plus d'infos
  • Studio, petits logements (≤ à 30m²)
  • Chauffage et eau chaude au gaz ou en collectif)
  • Equipement électroménager de base
3 kVA Logo de Lampiris
- % sur le prix du kWh
09 75 18 77 00
Lampiris
  • 2 à 3 pièces, environs 60m² avec chauffage au gaz
  • Grands logements (80 à 100m²) non chauffés à l'électricité
6 kVA
  • A partir de 2 à 3 pièces, avec chauffage électrique
6 kVA Logo de Direct Energie
- % sur le prix du kWh
09 87 67 54 76
Classique Electricité
  • Grands logements tout électrique
9 kVA
  • Surface supérieur à 150m² chauffé par l'électricité
  • Habitation avec piscine chauffée
≥ 12 kVA

La puissance électrique d'une installation peut être élevée et la consommation faible si les appareils électriques sont utilisés peu souvent, dans le cas d'une résidence secondaire par exemple.

Le prix de l'abonnement selon la puissance

A chaque puissance correspond un prix d'abonnement. A l'inverse du kilowattheure, l'abonnement est la partie fixe de votre facture et n'évolue pas en fonction de votre consommation.

Grille tarifaire de l'abonnement de l'électricité au tarif réglementé  .
Puissance en kVA Prix de l'abonnement annuel Option Base (€ TTC/an) Prix de l'abonnement annuel Option Heures Pleines/ Heures Creuses (€ TTC/an)
3   -
6    
9    
12    
15*    
18*    
24*    
30*    
36*    

* Ces puissances ne sont plus disponibles à la souscription en forfait Base.

La grande majorité des fournisseurs d'électricité proposent les mêmes prix qu'EDF sur l'abonnement. Ils font néanmoins la différence en proposant le plus souvent un prix du kWh moins cher. Trouvez l'offre la moins chère pour vous avec le comparateur Selectra.

Les différentes puissances d'abonnement

Petit studio

Petits besoins, petite puissance : 3kVA

La puissance 3 kVA est la plus faible proposée par les fournisseurs d'électricité, c'est aussi la moins chère. S'il est tentant de choisir cette puissance par souci d'économie, elle est loin de convenir à tous les logements.

Vous pouvez opter pour cette puissance dans les cas suivants :

  • vous avez un petit logement (studio, F1, F2 - inférieur à une trentaine de mètres carrés) ;
  • le chauffage et la production d'eau chaude se font par une autre source d'énergie.
  • vous disposez uniquement des appareils électriques courants (téléviseur, frigidaire, micro-ondes).

Avec un compteur 3 kVA, vous ne pourrez pas utiliser plus de 3000 watts en même temps. Ayez bien en tête qu'un lave-linge ou un four, par exemple, représentent environ 2000 watts lorsqu'ils fonctionnent, c'est-à-dire que l'utilisation simultanée de ces deux appareils fera sauter le courant. Le coût de l'abonnement est réduit et l'option heures creuses n'est pas disponible pour cette puissance.

La puissance la plus répandue chez les particuliers : 6 kVA

Appartement de taille moyenne

Comme la majorité des foyers français, vous disposez peut-être d'une puissance de compteur de 6 kVA. Il s'agit de la puissance la mieux adaptée à un logement standard et à l'utilisation de l'électroménager classique (lave-linge, lave-vaisselle, four…). L'avantage de cette puissance est qu'elle convient aussi bien aux surfaces moyennes (30 à 80m²) chauffées à l'électricité qu'aux logements plus grands (plus de 80m²), utilisant une autre source d'énergie que l'électricité pour le chauffage (gaz naturel, bois, etc.).

Un abonnement 6 kVA permet également de souscrire à l'option Heures Pleines /Heures Creuses. Cette dernière se distingue de l'option Base en proposant des tarifs différenciés (plus chers ou moins chers) en fonction des plages horaires. Elle permet de moduler la consommation des ménages, en programmant le fonctionnement de certains usages en dehors des périodes où la demande est forte (matinée, début de soirée).

Pour ces catégories de consommateurs, deux types d’offres sont intéressantes :

  • les offres à prix indexés qui garantissent une réduction par rapport aux tarifs réglementés et permettent de faire des économies sur l’électricité consommée ;
  • les offres à prix fixes : elles apportent une garantie de fixité de prix pendant plusieurs années ; toutefois, seuls les prix hors taxes sont fixes, ce qui ne rend pas ces offres très intéressantes dans le domaine de l’électricité.

Le "tout-électrique" et la pompe à chaleur : 9 kVA

Pour les grands logements au "tout-électrique", une puissance de 9 kVA est recommandée.

Pour les grands logements de plus de 80m3 et entièrement électriques (chauffage + eau chaude), mieux vaut s'équiper d'un compteur en 9 kVA. Cette puissance permet l'utilisation simultanée du chauffage et des appareils électriques les plus énergivores.

9kVA est souvent la puissance minimum requise pour les logements équipés de pompes à chaleur.

Maison familiale

Les grandes installations : 12 kVA

Pour les grands logements (100 à 150m²) qui utilisent l'électricité comme source d'énergie, le compteur 12 kVA est le mieux adapté. Attention toutefois l'abonnement assez coûteux.

Ces logements sont très consommateurs d’électricité. Aussi, il est plus intéressant d’opter une offre de fourniture d’électricité comportant une réduction sur le prix du kWh. Souscrire une offre à prix fixe est une solution qui peut s’avérer payante sur le long terme puisque le client échappe aux augmentations futures des tarifs annoncées par le gouvernement.

Les puissances supérieures à 12 kVA

Vous n'êtes pas concerné(e) par les cas précédents ? Les fournisseurs d'électricité proposent aussi des puissances de compteur plus élevées (de 15 kVA à 36 kVA). En général, ce sont les entreprises qui s'orientent vers ce type d'abonnement en raison de leur niveau de consommation élevé. Chez les particuliers, une puissance supérieure à 12 kVA est recommandée en milieu rural mais également pour les logements avec pompe à chaleur, piscine ou climatiseur.

36 kVA en triphasé : la solution retenue en cas de besoin spécifique

Certaines habitations nécessitent une puissance supérieure à 12 kVA ou du triphasé, notamment les très grandes résidences ou les installations en milieu rural. Avec le triphasé, la puissance souscrite sera répartie sur trois plans de consommation. Prenons l'exemple d'une maison de trois étages avec une puissance compteur de 9 kVA, le triphasé permettra de répartir une puissance de 3 kVA à chaque étage. Il y aura disjonction dès lors qu'un étage dépasse les 3 kVA, peu importe la puissance utilisée sur les autres niveaux. C'est ce qu'on appelle le risque de déséquilibrage des phases.

Le raccordement en 36 kVA triphasé est recommandé dans trois cas :

  • Pour les installations équipées d'appareils à forte puissance branchés sur une prise en triphasé (type climatiseur, pompe à chaleur…) ;
  • Lorsque la distance entre le point de consommation et le point de livraison est très grande (≥ 40 mètres) ;
  • Pour les consommations nécessitant une puissance de supérieur à 12 kVA.

Différences entre monophasé ou triphasé : lequel choisir ?

L'installation et le compteur électrique peuvent être configurés en monophasé ou en triphasé :

  • En monophasé, l'ensemble des appareils électriques comprend une seule phase, c'est-à-dire un circuit unique pour toute la maison. Par exemple, le compteur comprend une puissance utile de 9 kVA à l'échelle de toute la maison.
  • En triphasé, le compteur distribue l'électricité à trois phases de mêmê puissances, connectées à trois circuits qui alimentent chacun une partie de la maison. Dans une maison à trois niveaux avec un compteur de puissance 9 kVA, chacune des phases pourra alimenter l'un des niveaux avec une puissance de 3 kVA.
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus