Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 73 72 73 00 Rappel gratuit

Transition énergétique : un besoin urgent de terrains pour développer les énergies renouvelables

Les terrains pour déployer les énergies renouvelables sont rares et les besoins de plus en plus importants.

Pour mener à bien le déploiement des énergies renouvelables prévue par la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), les producteurs d'électricité sont en recherche de foncier. En effet, compte tenu de nombreux paramètres, les terrains manquent et cette situation pourrait rendre difficile le respect des objectifs que s'est fixé la France en matière de transition énergétique.

Les terrains, le nerf de la guerre pour les producteurs d'énergie

L'énergie suppose d'importantes infrastructures et les énergies vertes n'y coupent pas. Et malheureusement, dans ce secteur, trouver des terrains exploitables semble compliqué. Or le besoin va grandissant. Comme l'explique le quotidien la Croix, EDF va devoir mobiliser "l’équivalent en surface de 40 000 terrains de football" pour tenir les objectifs qu'il s'est fixé en décembre 2017 sur son plan solaire. Et le cas du fournisseur historique est loin d'être un cas isolé. En effet, la PPE prévoit d'ajouter environ 7000 éoliennes au parc français pour doubler la capacité de production des éoliennes terrestres à horizon 2028. En matière d'énergie solaire, le gouvernement souhaite quintupler la production.

Pourtant, alors que le besoin d'espace se fait sentir, si l'on en croit France Énergie éolienne (FEE), presque la moitié du territoire de l'Hexagone ne peut être exploitée. La raison ? La présence de bases militaires dans certaines zones mais aussi les normes de protection de l'environnement comme Natura 2000, par exemple. 

Utiliser les toits et les plans d'eau

Dès lors, il convient de chercher les espaces disponibles. C'est ce que font Engie et GreenYellow, avec Reservoir Sun, en cherchant à développer les panneaux photovoltaïques sur les toits des entreprises, pour leur proposer des solutions d'auto-consommation pour faire baisser leur facture d'électricité de manière écoresponsable

Autre possibilité : occuper les plans d'eau, tels que les lacs en installant à la surface des panneaux solaires. C'est l'idée d'Akuo Energy qui va installer 47 000 panneaux sur le lac dans le Vaucluse, créant ainsi la première centrale flottante photovoltaïque. 

Vers une possibilité d'occuper les sites en état de dégradation 

Pour les acteurs du secteur, une autre solution serait d'occuper certaines zones militaires, des sites pollués, des anciennes décharges, etc. "Ces terrains étant inconstructibles, personne ne s’y est intéressé et nous ne savons pas vraiment la surface qu’ils représentent" fait savoir Daniel Bour, président d’Ener­plan, le syndicat des professionnels du secteur. C'est pourquoi, il espère un geste du gouvernement pour les aider dans cette quête de foncier. "L'appareil d’État doit se mobiliser pour faire l’inventaire des terrains qui peuvent rapidement être libérés", ajoute Daniel Bour.

Mobiliser les terres agricoles 

Enfin, l'alternative reste également de se tourner vers la filière agricole. Une possibilité déjà envisagée par l'Etat au moment du lancement du Plan "Place au Soleil" qui propose aux agriculteurs d'installer sur certaines parcelles des panneaux solaires à des fins d'auto-consommation électrique et/ou de vente. Des innovations dans ce secteur sont mêmes pensées par des acteurs de l'agro-alimentaire, comme le Groupe Avril, qui a lancé, il y a quelques mois le premier carburant végétal issu de l'agriculture française. 

Les énergies renouvelables, de plus en plus rentables 

Par ailleurs, le besoin en terrains pourrait se retrouver peu à peu compensé par les progrès techniques en matière d'énergies vertes. En effet, les infrastructures sont de plus en plus efficaces. Comme le met en exergue Catherine Bourg, directrice adjointe du développement chez EDF Renouvelables, "en 2010, il fallait 3 hectares pour construire un mégawatt de photovoltaïque. Aujourd’hui 1 hectare suffit". Ainsi, le remplacement progressif du parc éolien et solaire devrait pallier les problématiques liées au foncier. 

Créé le