Augmentation du tarif réglementé du gaz au 1er novembre : quelle offre pour préserver son budget ?

Depuis le début de l'année, le tarif réglementé du gaz pratiqué par le fournisseur historique Engie a connu huit augmentations. Au 1er novembre prochain, le prix du kWh HT grimpera à nouveau de 5,7%. Ainsi, en une année, la hausse enregistrée sur le prix des consommations de gaz hors taxes aura été de plus de 20%. Un coup dur pour le porte-feuille des ménages qui ne cessent de voir leur factures flamber. Les millions de foyers abonnés au gaz naturel peuvent cependant éviter les hausses en choisissant une offre adaptée.

2018 : flambée des tarifs réglementés du gaz

La tendance haussière de l'année 2018 est presque sans précédent. Après la très forte augmentation du mois de juillet (+7,45%), les tarifs réglementés du gaz ont à nouveau augmenté en octobre (+3,25%) et subiront une nouvelle hausse de +5,79% ce jeudi. Au cours de l'année 2018, le prix de la consommation de gaz HT aura ainsi évolué à la hausse de plus de 20%. Et cela est sans compter l'augmentation de la TICGN (principale taxe sur le gaz) au 1er janvier dernier.

Des variations qui s’expliquent notamment par des fluctuations importantes sur le marché de gros et par une inflation du baril de pétrole sur lequel le prix du gaz est indexé. Les effets sur les factures sont bien sûr importants. Ils concernent particulièrement les millions de ménages chauffés au gaz toujours au tarif chez l'opérateur historique, ou ayant déjà opté pour une offre indexée à celui-ci.

Quid du tarif réglementé de l'électricité ?Si le tarif réglementé de l'électricité a évolué à la baisse au 1er août 2018, cette évolution ne reflète pas sa tendance haussière depuis 2003. Compte tenu des évolutions du marché, on peut aisément parier que le tarif bleu de référence poursuivra une évolution à la hausse dans les années à venir.

Les offres duales à prix fixes : une solution pour échapper à la hausse

Offre Webeo Eni

De nombreux foyers ont déjà quitté le tarif réglementé du gaz. D'après la Commission de Régulation de l'Energie, les Français sont près de 6,6 millions à avoir opté pour une offre de marché. Certains fournisseurs proposent des offres à prix fixes pour permettre aux consommateurs d'échapper à la hausse. A l'instar du fournisseur Eni, qui propose aux particuliers des offres de gaz et d'électricité très compétitives respectivement depuis 2012 et 2017.

En comparant les tarifs des offres d'électricité et de gaz (duales) sur le comparateur Selectra, le géant européen arrive en tête du classement des offres duales à prix fixes les moins chères du marché. Affichant une réduction de -15% sur le prix du kWh HT de gaz par rapport au tarif réglementé, Eni propose également une offre d'électricité moins chère que le tarif réglementé de l'électricité. Ainsi, un foyer installé à Paris consommant 10 000 kWh d'électricité annuels (compteur en 9 kVA) et 15 000 kWh de gaz peut, avec l'offre Webeo Electricité + Gaz du fournisseur, réaliser une économie de 125€ annuels par rapport aux tarifs réglementés.

Outre son prix attractif, l'offre Webeo a la particularité d'être fixe pendant un an sur le prix HT de l'électricité et du gaz. Un point essentiel pour les consommateurs, à l'heure où les tarifs de référence ne cessent d'être revus à la hausse. En choisissant une offre duale à prix fixe et moins chère, les Français peuvent donc espérer non seulement faire immédiatement baisser leurs factures, mais aussi se prémunir des futures hausses des tarifs réglementés (hors taxes).

Mise à jour le