Engie conquiert le marché américain du stockage de batteries

Le leader mondial du gaz naturel se lance dans le marché du stockage de batteries ! Engie vient en effet d’acquérir la majorité du capital de Green Charge Networks. Le but ? Augmenter la visibilité des offres de l’énergéticien français sur le marché nord-américain.


Le pari américain des batteries

Engie n’en finit pas de faire peau neuve ! Après la nomination d’Isabelle Kocher en tant que directrice générale au début du mois, le fournisseur historique de gaz naturel a décidé de s’attaquer à un marché plutôt promoteur : celui du stockage par batteries. Engie a en effet annoncé hier avoir acquis une participation de 80% dans une entreprise californienne, Green Charge Networks, spécialisée dans le stockage de batteries.

Créée en 2009, cette société américaine dispose d’un "portefeuille de projets de stockage sur batteries de 48 MWh, déployés ou en construction sur plus de 150 sites (aux États-Unis)", a observé Engie dans un communiqué. Elle a notamment développé des solutions de stockage intelligent à destination des secteurs commercial, industriel et public aux États-Unis. Un attrait qui n’est pas anodin pour l’énergéticien français qui souhaite se faire une place au soleil sur le marché américain.

Un moyen de garder le cap vers les énergies renouvelables

En acquérant une participation de 80% dans Green Charge Networks, le leader français du gaz naturel réaffirme son engagement en faveur des énergies renouvelables. "Les solutions offertes par l’entreprise [américaine], en batterie seule ou en énergie solaire + batterie, complètent idéalement notre offre existante", a déclaré Isabelle Kocher.

Alors, faut-il aller jusqu’aux États-Unis pour voir la vie en vert ? Engie a déjà développé une vaste clientèle dans les 50 États fédérés. Pour le groupe français, il s’agit désormais de renforcer ses compétences en matière de gestion d’énergie décentralisée, de solutions hors réseau et de fiabilité du réseau électrique.

Mais encore une fois, l'énergéticien devra faire avec la concurrence de Total : en début de semaine, le pétrolier a déjà annoncé l’OPA amicale sur le fabricant de batteries Saft. Une chose est sûre : la batterie électrise les énergéticiens mondiaux !

Mis à jour le