Engie (ex-GDF Suez) reste intéressé par certaines activités d'Areva

Après EDF, Engie, ex-GDF Suez, s'intéresserait toujours aux actifs du groupe Areva, selon deux sources citées par Bloomberg.

Le 19 mai dernier, le PDG d'EDF, Jean-Bernard Levy, a déclaré dans une interview donnée au journal le Figaro qu'"il y a une logique industrielle à ce qu'EDF prenne le contrôle de [l']activité réacteurs" d'Areva.

Quelques jours avant que la proposition officielle d'EDF ne soit faite au gouvernement, son rival énergétique Engie (anciennement GDF Suez), semble confirmer son intention d'absorber certaines activités d'Areva. C'est en tout cas ce qui ressort de deux sources citées par l'agence américaine Bloomberg, spécialisée dans la finance. 

Engie convoiterait également l'ancien Framatome, selon deux sources citées par Bloomberg.

A l'instar d'EDF, le géant du gaz convoiterait également l'ancien Framatome, c'est-à-dire, une partie de l'activité réacteur d'Areva. Le périmètre lorgné par le groupe de Gérard Mestrallet serait en revanche plus restreint que celui que convoite EDF.

Mis à jour le