Engie part à la conquête du soleil

Le fournisseur et producteur d'électricité Engie (ex-GDF Suez) a indiqué mercredi 1er juillet avoir pris part au capital de l'entreprise Solairedirect.


Engie, leader du solaire en France

Solairedirect

En rachetant 95% du capital de cette société spécialisée dans l'énergie solaire, Engie(ex-GDF-Suez) a renforcé sa position sur le marché et devient encore un peu plus le leader de la transition énergétique en Europe. L'opération qui a couté un peu moins de 200 millions d'euros s'accompagne également d'une augmentation du capital de 130 millions d'euros. Cet apport devrait permettre à Solairedirect de développer des projets à l'international, notamment dans les pays émergents comme l'Inde, la Thaïlande, le Chili, le Mexique ou encore l'Afrique du Sud.

Un échec pour la stratégie du "stand alone" de Thierry Lepercq

Mais cette prise de contrôle de la société par Engie est avant tout un échec pour la stratégie du patron-fondateur Thierry Lapercq. Ce dernier a voulu introduire Solairedirect en Bourse en mars dernier. L'introduction sur Euronext Paris devait permettre de lever 175 millions d'euros pour renforcer son bilan et soutenir la croissance de l'entreprise. Finalement, le projet n'aboutira pas, notamment du fait de la volatilité de la Bourse et ce sera Engie qui apportera les liquidités nécessaires. Au passage, l'ex-GDF Suez prend possession de 100% des droits de vote.

Le solaire, une énergie de plus en plus rentable

Engie et le photovoltaique

La stratégie mise en place par Solairedirect est de développer un "solaire compétitif". En France, cette énergie n'est pas encore viable sans le tarif de rachat d'EDF, mais dans les pays émergents le solaire est capable d'être compétitif sans l'aide des subventions. Les projets d'installation solaire coûtent de moins en moins cher, on note une baisse moyenne de 5% par an de ces coûts. Dans le même temps, les coûts des nouveaux réacteurs nucléaires (ex : l'ERP d'Areva) augmentent sans cesse, remettant en question la compétitivité de ces projets.

Actuellement, on peut avoir de l'électricité d'origine photovoltaïque entre 55 et 80 euros le mégawattheure (MWh), beaucoup moins chère que celle produite par les éoliennes en mer (200€/MWh) et même que celle des nouveaux réacteurs nucléaires (100€/MWh). Le photovoltaïque est donc une solution d'avenir pour les entreprises comme Solairedirect, qui veut développer les projets dans les pays du Sud qui possèdent un fort taux d'ensoleillement.

Mis à jour le