Electricité et gaz : les fournisseurs alternatifs gagnent du terrain

Ampoule
EDF et Engie continuent à commercialiser la majorité des offres d'énergie à destination des particuliers. Cependant, de plus en plus de consommateurs décident de changer de fournisseur.

Le marché de l'énergie a été ouvert à la concurrence en 2007. Le monopole d'EDF et d'Engie, les fournisseurs historiques d'électricité et de gaz a pris fin. Depuis cette date, les Français sont libres de choisir leur fournisseur d'énergie. Mais la libéralisation a-t-elle fonctionné ? La concurrence a-t-elle réussi à s'imposer sur ce marché ? La Commission de régulation de l'Energie (CRE) analyse la situation chaque trimestre dans un "bilan sur l’ouverture des marchés de détail de l’énergie". Publiée le 26 mars, que nous révèle la dernière étude portant sur le quatrième trimestre 2019 ? Selectra fait le point.


Electricité : le segment des particuliers encore largement dominé par EDF

En France, fin 2019, environ 160 fournisseurs locaux et régionaux (historiques compris) se partagent la fourniture d'électricité. Malgré cette concurrence accrue, EDF reste le fournisseur comptant le plus de clients. En effet, 72% des consommateurs particuliers sont encore clients du tarif réglementé de vente (TRV) d'EDF, appelé aussi "tarif bleu". 

Cependant, les offres de marché séduisent de plus en plus de ménages. Au quatrième trimestre 2019, la CRE note "une progression des offres de marchés en électricité de 5,2% avec 454 000 clients supplémentaires", au plus grand bonheur des fournisseurs alternatifs. 26% des foyers français leur font confiance. L'opérateur historique, quant à lui, ne représente que 2% des offres de marché d'électricité. 

L'augmentation des prix de l'électricité motive les Français à changer de fournisseur

Les tarifs de l'électricité ont augmenté et c'est indéniable. Par exemple, l'étude fait savoir qu'un client moyen au tarif réglementé disposant d'un compteur de 6 kVA en option base avait vu sa facture annuelle passer de 459 euros en août 2018 à 485 euros en août 2019. 

Si les Français sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les fournisseurs alternatifs, c'est donc probablement du fait de la hausse du tarif bleu. En comparant les offres, on se rend compte que beaucoup de fournisseurs alternatifs proposent un prix du kWh plus compétitif que le TRV. Changer de fournisseur permet donc bien souvent de faire baisser sa facture d'électricité

Gaz naturel : Engie toujours leader du marché sur les sites résidentiels 

Concernant le gaz naturel, seuls 36% des ménages disposent toujours du tarif réglementé. Toutefois, le fournisseur historique représente encore 67% du marché des particuliers : 31% des consommateurs ont choisi une offre de marché chez Engie.

Vers la fin des tarifs réglementés du gaz naturel

33% des Français ont donc opté pour un contrat chez un fournisseur alternatif. Il y a fort à parier que ce chiffre évoluera à la hausse dans les mois à venir. En effet, Engie n'a plus le droit de commercialiser les tarifs réglementés du gaz depuis novembre 2019. Pour souscrire une nouvelle offre, les consommateurs sont donc obligés de se tourner vers des offres de marché. 

Si la CRE dénombre aujourd'hui 49 fournisseurs de gaz, la fin annoncée des TRV du gaz attirera vraisemblablement de nouveaux acteurs sur le marché. Certains fournisseurs d'électricité se lanceront peut-être également sur ce segment, à l'instar de Planète Oui, spécialisé dans l'électricité verte qui a récemment annoncé le lancement d'une offre de biogaz.

Mis à jour le