Ouverture du marché de l'énergie à la concurrence : un bilan mitigé, selon le Médiateur de l'énergie

Sept ans après l'ouverture totale du marché de l'électricité et du gaz à la concurrence, le Médiateur national de l'énergie dresse un bilan plutôt mitigé.


EDF et GDF Suez (Engie) toujours largement en tête

Jean Gaubert, Médiateur de l'énergie

Jean Gaubert, Médiateur national de l'énergie.

Cela fait désormais sept ans que particuliers et professionnels peuvent librement choisir leurs fournisseurs d'électricité et de gaz. On trouve parmi les acteurs de la fourniture d'énergie les fournisseurs historiques EDF et GDF Suez (désormais Engie) et des fournisseurs alternatifs tels que Direct Energie, Eni ou Lampiris. Selon le rapport du Médiateur national de l'énergie rendu ce jour, ces dernières années n'ont pourtant pas été synonymes de changement de fournisseur pour tous les consommateurs Français.

Seuls 10% des ménages ont franchi le pas.

En effet, seule la moitié des consommateurs sont conscients de la possibilité de changer de fournisseur d'énergie et seuls 10% des ménages français ont sauté le pas. Les géants de l'énergie EDF et GDF Suez conservent donc leur monopole à ce jour. A la fin de l'année 2014, 16,7% des foyers particuliers avaient changé de fournisseur de gaz, contre 9,6% pour l'électricité.

Pourquoi les Français peinent-ils à changer de fournisseur ?

Alors que la démarche est plutôt banalisée dans d'autres pays d'Europe, en Belgique ou aux Pays-Bas par exemple, comme le souligne Xavier Pinon, fondateur de Selectra dans une interview donnée au journal libération.fr (édition du 16/06/2015), la France est encore loin derrière. Selon lui, cette transition s'achèvera en France dans cinq à huit ans. Si la France est en retard, c'est en outre certainement parce que l'ouverture du marché a été peu relayée par les médias auprès des consommateurs. L'optimisme de Xavier Pinon provient peut-être du succès des récents achats groupés d'énergie menés par des associations de consommateurs (ndlr : l'un de ses achats groupés a été mené en partenariat avec Selectra). Inscrits par dizaines de milliers, les Français ne semblent en effet pas hostiles au changement.

Le Médiateur dénonce des prix toujours plus hauts

Depuis 2007, la facture d'électricité des Français aux tarifs réglementés s'est envolée de 49% en moyenne pour les foyers utilisant le chauffage électrique et de 56% pour les foyers se chauffant avec une autre énergie. Les ménages aux tarifs réglementés chauffés au gaz ont quant à eux pu observer une augmentation de 36% sur cette même période.

PrécisionLe Médiateur de l'énergie ne précise pas le rôle des taxes dans ces augmentations, un domaine pourtant non concurrentiel. Voir la part de taxes sur une facture d'électricité et sur une facture de gaz. En réalité, la CSPE, qui finance une partie du budget du Médiateur de l’énergie, les énergies renouvelables ou encore les tarifs sociaux pour les ménages en difficulté, a augmenté de 550% depuis 2002.

Mis à jour le