Assurance et conseils : choix, souscription...

Retrouvez tous nos conseils en termes d'assurance et dénichez la meilleure assurance. Quels sont les différents types d’assureurs en France ? Comment choisir la meilleure assurance ? Astuces pour une assurance pas chère, devoir de conseils en assurance. Retrouvez toutes les informations essentielles sur l’assurance.

Où souscrire son assurance ?

Un produit d’assurance peut être distribué via différentes entités : compagnies d’assurance, courtiers, sociétés mutualistes, et, depuis le début des années 2000, les assureurs en ligne.

Les sociétés mutualistes

Ce sont des sociétés sans but lucratif qui respectent le Code de la mutualité. Les profits qu’elles génèrent sont réinvestis et utilisés pour le compte des assurés, appelés « sociétaires ». Les sociétés mutualistes connaissent un franc succès auprès de la population, ceci pour 5 raisons :

  1. leurs formules d’assurance sont identiques aux compagnies d’assurance classiques ;
  2. l’absence totale d’actionnaires : les bénéfices profitent aux assurés ;
  3. leur culture d’entreprise basée sur la fédération, l’humanité et la solidarité (la majorité des sociétés mutualistes prennent part à des campagnes d’action humanitaire destinées à aider les plus faibles de la planète) ;
  4. la gouvernance démocratique : les sociétaires prennent part à l’organisation interne, ils ont le droit à l'information, au vote et à la nomination des dirigeants ;
  5. la transparence financière : les sociétaires participent à l'Assemblée Générale pour y voter les comptes et résultats et élire les futurs administrateurs de leur caisse locale.

Parmi les principaux acteurs du marché : MAAF, MACIF, MMA, Matmut, Groupama.

Les compagnies d’assurance privées

Les compagnies d’assurance, ou sociétés anonymes d’assurance, sont des entreprises privées soumises au Code des assurances. Elles disposent d’un capital et d’actionnaires qui en sont propriétaires. Contrairement aux sociétés mutualistes, les profits qu’elles génèrent (correspondant à la différence entre les cotisations des clients et les remboursements) sont redistribués annuellement aux actionnaires.

Compagnies d’assurances célèbres : AXA, Allianz, Cardif, Carrefour Asurances, CNP Assurances, etc.

Les courtiers d’assurances

Ce sont des professionnels indépendants qui servent de relais entre les compagnies d’assurance ou les sociétés mutualistes et les consommateurs. Son devoir de conseil en assurance est un des piliers majeurs de sa fonction : le courtier s’efforce de conseiller au mieux les clients et de leur proposer le meilleur contrat d’assurance possible. C’est lui qui gère votre dossier à votre place : démarches de résiliation, recherche d’un contrat au meilleur rapport qualité/prix, etc.

Souscrire une assurance auprès d’un courtier expert du marché, c’est l’assurance d’être idéalement couvert. En effet, il connaît les rouages de l’assurance, comprend l’intérêt de disposer de telle garantie ou option, a une connaissance approfondie des différents contrats proposés par les assureurs, etc. Par ailleurs, sachez que le devoir de conseil d’un courtier d'assurances ne vous coûtera pas plus cher que si vous souscriviez directement auprès d’un assureur.

À savoir Le courtier d’assurances n’est pas mandataire de l’assureur. En cas d’erreurs de mauvaises surprises après la souscription de votre contrat d’assurance, vous ne pourrez tenir le courtier pour responsable.

Quelques courtiers d’assurances célèbres : APRIL, ASSU 2000, AcommeAssure, Gras Savoye, etc.

Les bancassureurs

Ce sont les banques qui commercialisent des contrats d’assurance (auto, moto, maison, emprunteur, assurance vie) à leurs clients, par l’intermédiaire de sociétés d’assurance. Elles ont le même devoir de conseil en assurance que leurs concurrents mais se démarquent par deux avantages majeurs :

  1. la simplification : un seul interlocuteur pour gérer l’ensemble des contrats bancaire et assurance ;
  2. la possibilité de négocier les tarifs en raison de ce regroupement de contrats.

Quelques bancassureurs connus : BNP Paribas, Crédit agricole, CIC, Crédit Mutuel, La Banque postale, Société Générale, etc.

Les assureurs en ligne (ou assureurs directs)

Les assureurs en ligne ont la cote auprès des Français, et ce pour plusieurs raisons :

  • possibilité de souscrire et de gérer son contrat d’assurance à distance 24 h/24 et 7 j/7 ;
  • des prix 10 à 30% moins chers que chez les assureurs « classiques » en raison des frais de fonctionnement réduits (moins de salariés, absence de locaux…) ;
  • un large choix d’offres d’assurance ;
  • les interfaces interactives et le parcours utilisateur facilité.

Les formules d’assurance proposées sont exactement les mêmes que celles d’un assureur physique. Vous bénéficiez également des mêmes droit de rétractation ou de résiliation.

Quelques assureurs en ligne connus : Eurofil, Assureo, Euro Assurance, Amaguiz, Direct Assurance, AllSecur, etc.

Les particularités de fonctionnement des assureurs directs sont régies par l’article L. 112-2-1 du Code des assurances.

Quelle assurance choisir ?

Quelle est la meilleure assurance ? Voilà une question qui revient souvent quand on cherche à souscrire une protection pour son habitation, son véhicule, son deux-roues, etc. Voici les points à regarder avec attention pour obtenir la meilleure assurance possible.

L’évaluation des besoins

Pour vous assurer correctement, analysez vos besoins en matière de couverture. C’est en en effet le meilleur moyen de souscrire les bonnes garanties et de trouver une assurance parfaitement adaptée à votre profil. Quelles questions devez-vous poser ?

Se méfier des franchises

La franchise, c’est la somme non prise en charge par votre assureur en cas de sinistre. Chaque assureur est libre d’en fixer le prix. Évaluez bien le montant des franchises inscrites sur votre contrat, car une assurance qui vous paraissait de prime abord bon marché peut proposer des franchises très élevées.

Choisir le meilleur rapport qualité/prix

Certes, le tarif de la prime d’assurance est un élément déterminant dans le choix d’une formule. Cependant, méfiez-vous des offres trop alléchantes qui cachent parfois des surprises pas très agréables quand survient un sinistre. Faites attention :

  • aux délais d’indemnisation : à quoi sert-il de payer une assurance pas cher si vous devez attendre 6 mois pour être remboursé
  • aux exclusions de garantie : ce sont les cas prévus au contrat où votre assureur ne vous prend pas en charge (par exemple, en responsabilité civile, sont exclus les dommages corporels qui sont causés de manière volontaire par l'assuré
  • si votre contrat prévoit un nombre limité de kilomètres (pour l’assurance auto/moto)
  • aux modes de remboursement : en valeur à neuf (au moment de l’achat) ou en valeur d’usage (remboursement tenant compte de la vétusté des biens couverts. Le remboursement ne sera pas le même

En vérifiant ces points avant de souscrire, vous êtes sûr de trouver le meilleur contrat possible.

Comment payer moins cher son assurance ?

Trouver l’assurance la moins chère est la préoccupation de la majorité des assurés.Voici comment faire.

Faire des devis d’assurance

Les devis d’assurance en ligne

  1. sur les sites internet des assureurs ;
  2. sur les comparateurs d’assurance en ligne : vous remplissez un formulaire, le comparateur analyse vos informations et vous fournit des devis personnalisés, gratuits et sans engagement au meilleur prix, le tout en seulement 3 minutes.

Les devis d’assurance par téléphone

Le principe est le même que pour les comparateurs : un conseiller vous pose des questions sur votre profil et vous propose des devis provenant d’assureurs partenaires. En quelques minutes, vous avez les formules qui vous correspondent ainsi que leurs tarifs.

Les devis d’assurance auto en agence

Même si les devis en ligne sont plus pratiques, vous pouvez vous rendre directement en agence pour établir des devis d’assurance. Un bon moyen de négocier le prix proposé par l’assureur.

Autres astuces pour payer son assurance moins cher

Suivez les conseils Selectra pour faire des économies sur vos contrats d’assurance :

  • Être fidèle: cela compte en assurance. Votre assureur préfèrera sûrement vous offrir une réduction sur votre prochaine échéance que de voir un bon client partir ailleurs ;
  • Regrouper tous ses contrats chez le même assureur pour bénéficier d’un tarif avantageux ;
  • Ne pas déclarer les petits sinistres : si vous êtes à l’origine d’un petit sinistre, sortez la calculatrice. Le déclarer à votre assureur vous coûtera sûrement plus cher que de faire les réparations vous-même ;
  • Rassemblez l’ensemble de vos contrats d’assurance et lisez les conditions générales scrupuleusement. Avez-vous souscrit des garanties qui vous sont aujourd’hui inutiles ? Y a-t-il des garanties qui se retrouvent plusieurs contrats ? Si c’est le cas, sachez que tout ceci pèse lourd sur facture. Demandez leur résiliation pure et simple ;
  • Profiter des offres promotionnelles, comme le parrainage, les premiers mois de souscription offerts, etc ;
  • Choisir un paiement annuel des cotisations : la plupart des assureurs appliquent une réduction environ égale à 10% si vous payez en 1 seule fois.

Qu'est-ce que le devoir de conseil en assurance ?

En principe, le rôle d’un professionnel des assurances est de conseiller un consommateur au mieux de ses intérêts, ce que l’on appelle « le devoir de conseil de l'assureur ». Concrètement, cela signifie qu’il incombe à l’assureur de transmettre toutes les informations permettant à l’assuré de juger si la souscription est utile ou pas, de choisir des garanties adaptées et de vérifier si le contrat proposé lui correspond. Le conseil est donc, par définition, adapté à la situation de chaque client.

Ce devoir de conseil en assurance oblige le professionnel à respecter un certain nombre d’étapes :

  1. détermination des connaissances du client sur le risque qu’il veut assurer ;
  2. récolte de données sur le profil du souscripteur ;
  3. analyse personnalisée des besoins de l’assuré ;
  4. prise en compte des besoins, attentes et capacités du souscripteur.

L’assureur, dans le respect de ce devoir de conseil, devra alors proposer les offres les plus adaptées au profil du client. Il formalisera ce devoir de conseil en assurance sous la forme d’un document écrit qui sera signé par le client et pourra servir de preuve en cas de litige.

Pour les assureurs en ligne, la première phase de conseil peut être effectuée par téléphone avec le client. Les données recueillies sont ensuite communiquées au souscripteur par courrier postal ou par mail.

Créé le