Vous êtes ici

Déménagement
Déménagement

1 Français sur 5 touché par la précarité énergétique en 2016

Une femme ayant froid

Selon le dernier rapport de l’Observatoire Nationale de la Précarité Energétique (ONPE) paru le 22 novembre, plus de 12 millions de Français ont des difficultés importantes pour payer leurs factures d'électricité et de gaz. Un chiffre alarmant, qui n'est pas sans rappeler que 9 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté en France.

De plus en plus de Français touchés

La précarité énergétique concerne les foyers qui consacrent plus de 10% de leur budget à leurs factures en énergie et concèdent avoir froid en continu. Le président de l’ONPE Bruno Lechevin précise que « c’est un phénomène croissant, malgré les politiques publiques mises en place », s'expliquant par la hausse constante des prix de l’énergie en France ainsi que par la crise économique, qui a fragilisé de nombreux foyers.

Ainsi le nombre de foyers touchés a augmenté de 900 000 en seulement un an, passant à 6 millions de ménages considérés en situation de précarité énergétique. Pour rappel, lors du premier rapport de l'ONPE en 2011, ils n'étaient « que » 3,8 millions de ménages impactés.

La précarité énergétique touche davantage les zones rurales

Une étude du Credoc (Centre de Recherche pour l’Étude et l'Observation des Conditions de vie) montre que les Français sont inégaux devant cette précarité. La mauvaise isolation des logements globalement plus anciens cause problème, ainsi que la vétusté des chaudières, radiateurs et autres installations qui font exploser les consommations d'énergies souvent déjà coûteuses (électricité, gaz, fioul, propane). 

Si l'on estime que les factures d'énergie sont de 17 à 23% plus élevées en campagne ou dans les petites villes, ce n'est pas le seul élément à l'origine de cette précarité grandissante. Le simple fait d'être éloigné des centres urbains implique bon nombre d'autres dépenses toutes aussi importantes, telles que l'achat d'une voiture et des pleins d'essence obligatoires ; l'accès aux transports en commun étant très réduit voire inexistant par endroits.

C'est donc tout un panel de hausses auquel est confronté l'habitant de zones rurales, et ce de plus en plus violemment en comparaison de son concitoyen urbain, ce qui amplifie le sentiment de déclassement chez une partie de la population. Les foyers fragilisés grands consommateurs d'électricité et de gaz en zones rurales ont plus que les autres intérêt à bien comparer les prix afin de trouver des offres moins onéreuses : les comparateurs des fournisseurs d'électricité et de gaz se tiennent à leur disposition pour les aider faire le bon choix !

La mise en place du chèque énergie pour 2018

La loi sur la transition énergétique votée en 2015 a introduit un dispositif de chèque énergie qui servira à aider les ménages à faibles revenus à payer leurs factures liées à l’énergie (bois, fioul, gaz, électricité, etc.) ou à réaliser des travaux de rénovation de l’habitat. Seulement au stade de l’essai à l’heure actuelle, il devrait bénéficier à 4 millions de ménages à partir de 2018 et remplacerait les tarifs sociaux de l’énergie en place aujourd’hui.

Mais cela ne suffira pas à mettre fin à cette situation de précarité énergétique. En effet, l’ONPE a calculé que pour que les ménages sortent de cette situation compliquée, il faudrait réduire la facture énergétique des Français de 10 à 15%.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus