Vous êtes ici

Déménagement
Déménagement

Vers une hausse du prix de l'électricité en août 2017

Billets dans une prise électrique

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a demandé une hausse du tarif qui rémunère les gestionnaires de réseau Enedis et RTE au 1er août prochain. Celle-ci devrait entraîner une hausse moyenne de 2% du tarif réglementé d'EDF.

Dans une délibération, la CRE a demandé une augmentation de 2,71% du tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité (TURPE) au 1er août 2017. Ce nouveau tarif, baptisé TURPE 5, devrait connaître sur les trois années suivantes des hausses légères indexées sur l'inflation. Cette hausse fera suite à plusieurs augmentations du prix du kWh sur les années passées, conséquences de la hausse des taxes et des coûts de production d'EDF.

Une hausse de 2% sur la facture finale, selon le profil

Le TURPE représentant environ 40% du prix final de l'électricité, cette hausse devrait se répercuter sur la facture TTC des consommateurs à hauteur de 2%. Ce chiffre s'applique pour les consommateurs dotés d'un compteur de puissance 6 ou 9 kVA, en option Heures Pleines-Heures Creuses, ce qui représente une petite moitié des foyers. La hausse pourra être légèrement différente pour les autres profils. Elle s'appliquera aux tarifs réglementés d'EDF, ainsi qu'à toutes les offres à prix indexé, mais pas aux offres à prix fixe.

La CRE rappelle cependant que d'autres facteurs pourraient entrer en ligne de compte pour l'évolution de la facture pour les mois à venir, notamment l'évolution des coûts de production de l'électricité nucléaire d'EDF.

Pour le gestionnaire du réseau de distribution Enedis, le TURPE représente la quasi-totalité des recettes. Il avait demandé une hausse plus importante, qui a été refusée par la CRE au motif qu'elle aurait conduit à une hausse de 3% de la facture finale, dans le seul but d'"augmenter la rémunération du capital et indirectement les dividendes d'EDF", a expliqué un porte-parole de la CRE. Le régulateur a par ailleurs invité Enedis à améliorer la maîtrise de ses coûts.

En savoir plus sur l'évolution du prix de l'électricité

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus