Vous êtes ici

Déménagement
Déménagement

EDF va céder 49,9% de RTE à la Caisse des Dépôts

RTE logo

Dans le cadre de son plan de cession d'actifs pour rééquilibrer ses comptes d'ici 2020, EDF s'apprête à acter la vente d'un peu moins de la moitié du capital de RTE, le Réseau de Transport de l’Électricité qu'il détenait jusqu'ici à 100%. Cette opération devrait rapporter plus de 4 milliards d'euros à l'énergéticien.

Pourquoi EDF vend-il RTE ?

La situation financière précaire de l'ancienne entreprise publique la pousse à se désendetter pour pérenniser ses futurs investissements. La solution de l'ouverture du capital de RTE avait été mise en avant par Emmanuel Macron, le ministre de l’Économie et de l'Industrie. Or la législation française impose que la totalité du capital de RTE soit détenue par EDF, l’État ou une entreprise ou organisme public. Ainsi, la Caisse des Dépôts et des Consignations (CDC) étant spécialisée dans les investissements publics dans les infrastructures et des projets à long terme, elle faisait figure « d’acquéreur évident », comme le relève Le Monde. Des industriels étrangers s'étaient néanmoins montrés intéressés pour acquérir une participation dans l'entreprise.

Les interrogations quant à la cession de RTE

RTE est un acteur fondamental dans le marché de l'énergie, en faisant le lien entre la production et la distribution de l'électricité aux particuliers et entreprises. Ses employés gèrent et maintiennent les 105 000 kilomètres de lignes électriques qui maillent la France, et ont généré un chiffre d'affaires de 4,6 milliards d'euros en 2015 pour un résultat opérationnel de 1,2 milliard d'euros.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus